Accor
AC
Temps réel Euronext Paris - 22/05 17:35:11
48.06EUR
-0.21%

Accor : acheteur, BarCap vise toujours 50 euros

Envoyer par e-mail
06/02/2018 | 11:03
(CercleFinance.com) - Réagissant à l'information du Financial Times (FT) selon laquelle Accor pourrait annoncer, d'ici le 21 févier, le résultat de l'ouverture du capital d'HotelInvest, Barclays Capital (BarCap) confirme ce matin son conseil d'achat ('surperformance') sur le titre du groupe hôtelier français. L'objectif de cours reste fixé à 50 euros.

Selon le FT, cinq investisseurs, dont des acteurs français (Amundi, Predica) et des fonds souverains émergents seraient sur les rangs pour prendre la majorité de la filiale foncière du groupe. L'article suggère que la valeur brute des actifs mis en vente se situerait vers 6,6 milliards d'euros, relaie la note. 'Nous anticipons six milliards d'euros', souligne BarCap, alors que le consensus fourni par la société (et cité par BarCap) se situe vers 6,1 milliards.

En attendant plus de précisions, 'nous considérons cette nouvelle comme encourageante (...) après un processus de cession qui a déjà duré plus de 18 mois.'

Plus généralement, BarCap rappelle qu'il distingue Accor pour son modèle économique aussi 'rare' que moins intense en capital, grâce à l'opération préci-citée, mais aussi pour son exposition à la croissance d'Europe et d'Asie. Le titre Accor est également jugé plus attractif que celui d'InterContinental Hotels Group (IHG), puisqu'il affiche une décote de 11% en dépit d'une croissance anticipée du résultat d'exploitation plus marquée.


Copyright (c) 2018 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.
Envoyer par e-mail