Amundi
AMUN
Temps réel Euronext Paris - 22/09 17:35:17
69.15EUR
-0.09%

ALD vante son potentiel de croissance avant sa cotation

Envoyer par e-mail
12/05/2017 | 13:52
PARIS (Reuters) - ALD, le gestionnaire de flotte automobile de Société générale, a confirmé vendredi sa volonté d'entrer en Bourse d'ici fin juin et vanté ses perspectives de croissance face au changement du modèle traditionnel de possession de la voiture.

"Nous voyons une possibilité de revoir à la hausse nos prévisions de croissance", à déclaré le directeur général d'ALD, lors d'une conférence de presse organisée à la suite de l'enregistrement de son "document de base" auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF).

"Nous n'avons pas construit notre budget sur une (possible) explosion du leasing pour les particuliers", a souligné Mike Masterson, notant que les tendances du marché pointaient vers un "potentiel immense", avec le développement du partage de véhicule ou du co-voiturage.

La société, qui fournit des solutions de gestion de flotte de véhicules d'entreprise, estime que sa prévision de croissance de 8 à 10% par an des véhicules sous gestion sur la période 2016-2020 pourrait bénéficier de ces changements sociétaux.

L'essor de l'économie collaborative, comme le service de location entre particuliers Airbnb, est fortement visible dans le marché automobile, qui évolue d'une notion de propriété à une notion d'usage des véhicules, dont le coût de location est faible en raison de taux d'intérêts très bas.

Un nombre croissant de jeunes urbains préfère louer ou partager une voiture plutôt que d'en faire l'acquisition, d'où l'émergence de nouvelle mobilités comme l'autopartage, le covoiturage ou encore l'explosion de l'usage des VTC, comme avec la plateforme Uber.

"Nous sommes dans un monde où le rapport à la voiture change", avait observé en février le directeur général de Société générale, Frédéric Oudéa, citant notamment les opportunités offertes par le développement des véhicules autonomes et électriques.

En 2016, le résultat net part du groupe d'ALD avait progressé de 20,6% à 511,7 millions et la société attend une progression annuelle moyenne d'environ 7% à l'horizon 2019.

LES ACQUISITIONS AU COEUR DE LA STRATÉGIE D'ALD

Outre les perspectives ouvertes par ces nouveaux usages, ALD, présente dans 41 pays avec un parc géré de 1,41 million de véhicules, voit aussi un fort potentiel de croissance dans les marchés émergents, où les entreprises sont de plus en plus nombreuses à choisir d'externaliser la gestion de leur flotte.

Le fait d'être coté permettra à ALD de financer des acquisitions en actions, une option intéressante pour une entreprise qui a multiplié les rachats de plus petits concurrents comme Parcours en France.

"L'introduction en Bourse nous procure une monnaie en terme de développement de notre entreprise", a expliqué Mike Masterson, pour qui les acquisitions dans ce secteur apportent "énormément de synergies", en permettant de regrouper les fonctions supports.

ALD note cependant dans son prospectus d'introduction en Bourse plusieurs risques que les investisseurs doivent prendre en compte, notamment le fait que des constructeurs automobiles puissent décider d'internaliser leurs activités de gestion de flottes d'entreprises.

Par ailleurs, ALD souligne également que l'un de ses marchés clés, le Royaume-Uni, pourrait pâtir du Brexit.

L'introduction en Bourse d'ALD, valorisée par différentes sources entre six et huit milliards d'euros, serait la plus importante opération réalisée à Paris depuis celle d'Amundi, filiale de gestion d'actifs du Crédit agricole CAGR.PA, en novembre 2015.

(Avec Gilles Guillaume et Maya Nikolaeva, édité par Jean-Michel Bélot)

par Julien Ponthus

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail