AtoS SE
ATO
Temps réel Euronext Paris - 18/01 17:35:17
127.3EUR
+0.08%

L'Europe clôture en baisse avec les banques après la BCE

Envoyer par e-mail
14/12/2017 | 18:36
PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont clôturé en baisse jeudi, le repli des valeurs bancaires après les annonces de la Banque centrale européenne (BCE) ayant contrebalancé l'effet généralement positif de la faiblesse de l'euro pour les marchés d'actions de la région.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,78% à 5.357,14 points. Le Footsie britannique a perdu 0,65% et le Dax allemand s'est replié de 0,44%.

L'indice EuroStoxx 50 a abandonné 0,71%, le FTSEurofirst 300 a cédé 0,34% et le Stoxx 600 a baissé de 0,46%.

Les marchés d'actions européens ont peu réagi aux annonces de politique monétaire de la BCE, qui ont eu essentiellement pour effet de faire baisser l'euro, les rendements obligataires européens ainsi que les banques.

La devise unique (-0,41% face au dollar) est ainsi repassée sous la barre de 1,18 et le rendement du Bund allemand à 10 ans est retombé vers 0,314%.

L'indice des banques de la zone euro a perdu 0,91%.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a souligné jeudi l'amélioration significative des perspectives de croissance en zone euro mais a maintenu un discours accommodant sur la politique monétaire, en raison notamment de la faiblesse persistante de l'inflation.

"La BCE se montre plus confiante, mais ne l'est pas encore suffisamment pour annoncer une évolution de son programme de rachats d'actifs", résume Brendan Lardner, directeur EMEA de la gestion au sein de l'équipe active global fixed income chez State Street Global Advisors.

De son côté, la Banque d'Angleterre a maintenu son taux directeur inchangé, comme attendu, ce qui a néanmoins eu pour effet de réduire les gains de la livre sterling face au dollar.

ATOS, LANTERNE ROUGE DU CAC 40

A Wall Street, les indices de référence évoluent en légère hausse à la clôture des marchés européens, tirés notamment par le secteur technologique.

Aux valeurs en Europe, le compartiment des services aux collectivités a perdu 1,29%, pénalisé par le nouveau repli d'Innogy (-5,72%) au lendemain de son avertissement sur résultats. A Paris, EDF et Suez ont perdu respectivement 4,77% et 4,4%.

Le spécialiste britannique de l'externalisation Capita a chuté de 12,62% après avoir dit s'attendre à une année 2018 difficile et le titre Steinhoff coté à Francfort a rechuté de 13,29%.

Lanterne rouge du CAC 40, Atos a cédé 2,65% après le rejet par Gemalto (-0,21%) de son offre d'achat non sollicitée de 4,3 milliards d'euros.

Safran a perdu pour sa part 2,03% après la décision de Dassault Aviation (-2,33%) d'abandonner son programme d'avion d'affaires Falcon 5X, qui devait être motorisé par Safran, pour lancer un nouveau projet avec un réacteur Pratt & Whitney.

La cote a été aussi animée par des changements de recommandation, en particulier à Paris. Plus forte baisse du SBF 120, Nexans a décroché de 6,37%, pénalisé par l'abaissement du conseil de Barclays.

LES RESSOURCES DE BASE BIEN ORIENTÉES

A l'inverse, PSA (+1,71%) a été porté par l'avis favorable de HSBC, passé à l'achat sur la valeur.

Essilor (+0,31%) et l'italien Luxottica (+0,59%) ont profité des informations de Reuters auprès de deux sources affirmant que la Commission européenne allait donner son feu vert sans conditions à la fusion entre les deux groupes.

Le compartiment des matières premières a gagné 0,68%, la plus forte hausse sectorielle en Europe, à la faveur d'un rebond des cours des métaux de base lié entre autres à la hausse supérieure aux attentes de la production industrielle chinoise (+6,1% sur un an en novembre).

Sur le marché pétrolier, les cours du brut ont été très volatils et s'orientaient en hausse à la clôture des marchés en Europe.

(édité par Wilfrid Exbrayat)

par Blandine Henault

© Reuters 2018
Envoyer par e-mail