CAC 40
PX1
Temps réel Euronext Paris - 22/11 12:00:00
5364.79EUR
-0.03%

Hausse rampante des marchés

Envoyer par e-mail
Analyse à long terme du : 24/10/2017 | 10:29
Opinion : En surveillance. Surveiller la sortie du range 5200 / 5440 
Toujours portées par les statistiques européennes et la vigueur de l’économie américaine, les places financières ont poursuivi leur ascension ces dernières semaines, à l’image de Wall-Street qui aligne record sur record. L’appétit pour le risque prédomine des deux côtés de l’Atlantique en dépit d’un début de saison des résultats trimestriels en demi-teinte et de la probabilité d’une hausse des taux aux Etats-Unis en fin d’année.

Alors que le DOW JONES s’adjuge désormais plus de 17% depuis le début de l’année (+5000 points depuis le début du rallye « Trump »), les opérateurs conservent un certain optimisme avec les publications de sociétés, estimant que les bénéfices devraient dépasser des attentes très prudentes.
Tandis que les sociétés du S&P500 ont annoncé des bénéfices en hausse de 14% et 10.3% pour les deux premiers trimestres, ces derniers sont attendus en hausse de moins de 5% pour le troisième trimestre. Les perspectives seront ainsi suivies de près, d’autant plus avec l’espoir des réformes fiscales promises par le président américain. La récente adoption d’une résolution budgétaire permettant de relever de 1500 milliards de dollars le plafond du déficit public pourrait en outre permettre la promulgation de la réforme de la fiscalité d’ici la fin de l’année et favoriser une nouvelle embellie des indices.

Au niveau des banques centrales, les récentes déclarations confirment la volonté de maintenir une politique monétaire accommodante. La Réserve Fédérale se montre préoccupée par la faiblesse persistante de l’inflation et la stagnation des salaires et ses membres semblent pour l’heure encore divisés sur le fait de procéder à une hausse des taux en décembre. La Fed reste néanmoins confiante au sujet de l’économie américaine, avec la situation de plein emploi et une prévision de croissance relevée à 2.7% pour 2017, malgré des effets négatifs passagers liés aux Ouragans.
De son côté, la BCE pourrait étudier une réduction de son programme de rachats d’actifs mais le prolonger dans le temps (ce dernier devant s’achever en théorie à la fin de l’année). Elle a également prôné les bienfaits d’une politique de taux faibles, qui favorise les réformes, laissant penser qu’aucune hausse des taux n’est à l’étude dans un avenir proche.

Malgré ces facteurs de soutien, quelques éléments incitent à la prudence, notamment les tensions politiques en Europe, avec la situation problématique de l’Espagne ou l’absence d’avancées pour les négociations sur le Brexit. A cela, s’ajoutent les incertitudes liées aux réformes fiscales à venir, les niveaux de valorisation toujours élevés pour les sociétés américaines et les récentes révisions baissières des perspectives de bénéfices net par action.

Graphiquement, l'indice CAC40 évolue à proximité de ses plus hauts annuels.
En données hebdomadaires, la tendance est haussière au-dessus des 5200 points (moyenne mobile à 20 semaines). Sur un horizon de temps plus court, l’indice parisien montre quelques signes d’essoufflement au contact de la zone des 5400 points. Un biais haussier reste pour le moment privilégié au-dessus des 5300 points, toutefois, une rechute sous ce niveau suggérerait l’amorce d’une consolidation avec les 5200 points comme premier objectif. Ce mouvement ne remettrait toutefois pas en cause la dynamique de fond.

Compte tenu de la récente poussée des indices, il conviendra d’opter pour quelques prises de bénéfices.
On pourra revenir rapidement à l’achat, idéalement sur repli vers 5200 points ou sur franchissement des 5440 points en clôture, avec dans cette hypothèse les 5600 points en ligne de mire.
Laurent Polsinelli
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail