LME Copper Cash
Cours en clôture - 17/10
7046
-0.24%

Cuivre et nickel bondissent après une semaine de congés en Chine

Envoyer par e-mail
13/10/2017 | 14:55

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont monté sur la semaine, le cuivre et le nickel s'approchant de leurs plus hauts de l'année face à l'enthousiasme des marchés.

Les volumes d'échanges ont fortement grimpé après une semaine de congés en Chine continentale.

"Les prix ont continuer de grimper, car les investisseurs chinois ont multiplié les achats après leur congé", ont expliqué les analystes de UniCredit.

"Les marchés se sont concentrés sur les perspectives de nouvelles réformes en Chine qui pourraient entraver l'offre en rendant plus strictes les normes environnementales, ce qui abaisserait l'offre et déséquilibrerait le marché", ont-ils ajouté.

Les données publiées vendredi par les douanes chinoises ont fait état d'une forte hausse des importations de certains métaux, notamment le cuivre et le nickel, ont noté plusieurs analystes.

"Il faut cependant prendre en compte qu'il s'agit d'un dernier effort par les autorités locales avant le Congrès du parti communiste qui se tiendra fin octobre. Les volumes pourraient reculer dans les prochains mois car les autorités devraient resserrer les objectifs budgétaires", ont prévenu les analystes de Capital Economics.

-Le cuivre rebondit-

La tonne de cuivre a atteint vendredi 6.910 dollars, au plus haut depuis cinq semaines.

"La baisse du prix du cuivre en septembre était prévisible, vu la hausse marquée de cet été, mais il était temps que les acheteurs reviennent sur le marché", ont expliqué les analystes de UniCredit.

"Ce rebond a été déclenché par un tremblement de terre (en fin de semaine dernière au Chili, premier producteur mondial, ndlr), qui n'a cependant pas affecté les mines et les capacités de production du cuivre", ont-ils ajouté.

Au contraire, la production a augmenté en Amérique latine.

"Le Pérou a fait état d'une hausse de sa production, à 209.100 tonnes en août", a noté Dee Perera, analyste chez Marex Spectron.

-Le nickel recherché-

La tonne de nickel a fortement grimpé cette semaine pour atteindre vendredi 11.680 dollars la tonne, à son plus haut niveau depuis un mois.

Encore plus que pour le cuivre, les analystes semblaient peiner à justifier cette hausse, comme les analystes de UniCredit, qui mettaient en avant des achats d'investisseurs financiers.

"Il y a également eu l'information qu'une fonderie allait réduire son activité en Macédoine, mais cela n'est pas de nature à peser sur le marché mondial", ont-ils estimé.

"Le nickel profite toujours des informations sur l'essor des véhicules électriques", a pour sa part avancé Alastair Munro, analyste chez Marex Spectron.

"Nous prévoyons désormais que les véhicules électriques et hybrides représenteront 5% des ventes de nouveaux véhicules en 2022, contre 1% en 2016", ont estimé les analystes de Macquarie. "Cela nous conduit à revoir à la hausse les prix du lithium, du cobalt et du nickel, qui sont utilisés dans les batteries, mais cette hausse se fera sur le long terme", ont-ils prévenu.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s'échangeait à 6.876 dollars vendredi à 12H20 GMT, contre 6.681,50 dollars le vendredi précédent à 12H15 GMT.

L'aluminium valait 2.154 dollars la tonne, contre 2.150 dollars.

Le plomb valait 2.541 dollars la tonne, contre 2.545,50 dollars.

L'étain valait 20.745 dollars la tonne, contre 20.850 dollars.

Le nickel valait 11.620 dollars la tonne, contre 10.555 dollars.

Le zinc valait 3.255 dollars la tonne, contre 3.269,50 dollars.

js/jbo/spi

© AWP 2017
Envoyer par e-mail