London Brent Oil
XBNT
Temps Différé - 08/12 23:00:01
63.31
+2.03%

Le marché demande des gestes forts pour croire au rééquilibrage

Envoyer par e-mail
Analyse du : 22/11/2017 | 11:13
Opinion : Positive au dessus de 57 
Objectif de cours : 63.65 
Bien que la fièvre géopolitique ait grandement soutenu les cours pétroliers au début du mois de novembre, force est de constater que celle-ci retombe peu à peu, les opérateurs préférant se tourner vers des éléments plus concrets pour apprécier la capacité du marché à se rééquilibrer.

Ainsi, après une progression de près de 6% en ligne droite, amenant le Brent au-delà des 64 USD le baril, l’engouement des intervenants s’est brisé face à la très bonne tenue des extractions américaines. De nombreux puits sont entrés en activité, portant la production américaine à un record, alors même qu’une majorité d’analystes s’attendait à un tassement de la production du fait d’une baisse inhérente des gains de productivité. Il sera donc impératif de suivre les dépenses d’investissement dans l’appareil productif américain pour juger de la soutenabilité de cette dynamique, qui pourrait contrebalancer les efforts du cartel pour rééquilibrer le marché.

La prolongation des accords de production sera d’ailleurs tout l’enjeu de la prochaine réunion de l’OPEP, qui se déroulera le 30 novembre prochain à Vienne. Cet accord, qui a commencé début 2017, a été renouvelé une fois jusqu'à fin mars 2018 et pourrait être allongé jusqu'à fin 2018. Reste que le prolongement des quotas de production demeure largement anticipé, l’OPEP devra donc aller plus loin pour surprendre positivement le marché.

Du côté de la demande, les guidances divergent. Alors que le cartel pétrolier se montre globalement confiant sur la vigueur de la demande pour cette année et l’année prochaine, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) s’est montrée nettement plus prudente. L’OPEP révise ainsi une nouvelle fois à la hausse ses prévisions, en soulignant une demande meilleure qu’anticipé en Chine, tandis que l’AIE abaisse ses projections compte tenu de la récente hausse des cours.

D’un point de vue graphique, en unités de temps hebdomadaires, la cassure de la résistance des 57 USD a marqué le début d’une franche accélération jusqu’à 64 USD. Le pétrole marque désormais une pause légitime, les opérateurs optant pour la prudence à quelques jours de rendez-vous cruciaux. A l’image de l’orientation des moyennes mobiles hebdomadaires, la tendance est nettement haussière, mais un pullback sur l’ancienne résistance reste possible et permettrait d’ouvrir des positions longues pour viser une reprise de la tendance de fond.
Jordan Dufee
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail