London Brent Oil
XBNT
Temps Différé - 20/09 14:42:02
55.67
+0.65%

Le marché tergiverse faute de visibilité

Envoyer par e-mail
Analyse du : 18/08/2017 | 14:53
Opinion : En surveillance. Surveiller la sortie du range 44 / 57 
L’été rime avec volatilité sur les marchés pétroliers où la période estivale n’a pas été de tout repos pour les opérateurs. Force est de constater que le moindre élément d’ordre économique ou politique peut créer d’importants décalages, traduisant entièrement le scepticisme ambiant d’un marché qui ne sait pas où il va.

La tendance des dernières semaines est à la contraction des stocks US (qui accusent des baisses pour la septième semaine consécutive), tandis que la production américaine demeure résiliente au tassement du nombre de forages pétroliers. Cela peut à première vue paraître paradoxal, néanmoins la force des producteurs de pétrole de schiste réside justement dans leur capacité à être flexible et d’exploiter rapidement des sites générant de bons gains de productivité.

Par ailleurs, l’OPEP a de plus en plus de difficultés à discipliner ses membres, qui ont tendance à dévier des accords de production. Le Royaume Saoudien lui-même, qui s’impose pourtant comme le chef de file de l’OPEP et comme le premier défenseur des quotas pétroliers, a dépassé ses objectifs de production mensuels en juillet. Ces écarts doivent rester ponctuels, au risque de briser la confiance que les investisseurs accordent au cartel dans sa capacité à rééquilibrer le marché, d’autant plus que celui-ci fait face à d’autres défis de taille, comme le retour de grands producteurs tels que la Lybie et le Nigéria.

Du côté de la demande, alors que les opérateurs s’inquiètent du faible niveau d’activité des raffineries chinoises, baromètre de la demande asiatique, l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) souhaite se montrer optimiste et table sur une légère hausse de la croissance de demande de brut pour cette année à 97,6 millions de barils par jour (mbj) et 99 mbj pour 2018.

Graphiquement, en unité de temps hebdomadaires, les cours du Brent oscillent au sein d’un trading range borné entre 44 et 57 USD. Tant que les cours resteront cadrés au sein de cette zone de fluctuation, la neutralité prévaudra.
Jordan Dufee
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail