Gold
Temps réel - 30/03 22:38:08
1244.21USD
-0.67%

L'or recule, les marchés parient sur une hausse des taux américains

Envoyer par e-mail
03/03/2017 | 18:28

Londres (awp/afp) - L'or a fortement reculé cette semaine, pénalisé par la perspective d'une hausse du taux directeur de la Réserve fédérale américaine (Fed) qui ôterait de l'intérêt à cet actif sans rendement.

L'or a dégringolé sur la semaine, passant de son plus haut depuis mi-novembre 2016 lundi à 1.264,18 dollars l'once pour toucher vendredi son plus bas depuis deux semaines et demi à 1.223,27 dollars.

"La grosse nouvelle de la semaine a été la hausse des attentes d'un relèvement du taux directeur de la Fed, qui a pesé sur le prix de toutes les matières premières", ont résumé les analystes de Capital Economics.

De nombreux responsables de l'institution américaine se sont montrés favorables à une hausse des taux de la Fed dès sa prochaine réunion, le 15 mars.

Cela rendrait le dollar plus rémunérateur et pousse les investisseurs à acheter de la monnaie américaine, ce qui pèse sur le pouvoir d'achat des acteurs de marché qui utilisent d'autres devises pour échanger des matières premières libellées en dollar.

"Nous restons confiants, cette correction ne devrait pas durer car les taux d'intérêts réels et les risques nombreux rendront son attrait à l'or, ont expliqué les analystes de Commerzbank.

L'or, valeur refuge, est recherchée par les investisseurs qui cherchent à se préserver des incertitudes qui pèsent sur l'environnement géopolitique mondial, notamment depuis l'élection de Donald Trump et à l'approche des élections françaises.

L'once d'argent, qui avait également atteint son plus haut depuis mi-novembre 2016 lundi à 18,50 dollars, a reculé vendredi à 17,64 dollars, au plus bas depuis trois semaines.

"La hausse du dollar a poussé les marchés à attaquer le prix de l'argent, ce qui a poussé les investisseurs techniques à vendre à leur tour", a expliqué Lukman Otunuga, de FXTM.

L'once de platine a suivi le même chemin, montant lundi à 1.044,70 dollars, au plus haut depuis fin septembre 2016, pour atteindre jeudi 981,40 dollars, au plus bas depuis plus d'un mois.

"L'argent et le platine, qui évoluent souvent comme le métal jaune, ont subi une pression encore plus nette que l'or. A plus long terme, le platine devrait devenir plus recherché pour l'investissement, car le Conseil mondial de l'investissement en platine (WPIC) a annoncé qu'il allait lancer des produits d'investissements en Chine et en Europe", ont noté les analystes de Commerzbank.

Le palladium a pour sa part reculé vendredi à 754,89 dollars l'once, au plus bas depuis un mois, suivant le même chemin que les autres métaux précieux.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé à 1.226,50 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1.253,65 dollars le vendredi précédent.

L'once d'argent a clôturé à 17,66 dollars, contre 18,27 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a fini à 987 dollars, contre 1.027 dollars sept jours plus tôt.

L'once de palladium a terminé pour sa part à 756 dollars, contre 786 dollars à la fin de la semaine précédente.

js/acd/gib

© AWP 2017
Envoyer par e-mail