London Brent Oil
XBNT
Temps Différé - 17/08 11:40:07
50.13
-0.42%

Le pétrole termine en hausse à New York

Envoyer par e-mail
11/08/2017 | 20:35

NEW YORK, 11 août (Reuters) - Les cours du pétrole ont terminé en hausse vendredi sur le marché new-yorkais Nymex, après un repli de près de 2% la veille, l'Agence internationale de l'énergie estimant que la hausse de la demande mondiale devrait permettre cette année de rééquilibrer un marché excédentaire.

Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 23 cents, soit 0,47%, à 48,82 dollars le baril.

Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 9 cents, soit 0,19%, à 52 dollars.

L'AIE a relevé ses prévisions de croissance de la demande en 2017 à 1,5 million de barils par jour (bpj) contre 1,4 million de bpj dans son rapport mensuel précédent et a dit anticiper une augmentation de la demande de 1,4 million de bpj supplémentaires l'an prochain.

L'organisation a néanmoins souligné le faible respect des engagements de réduction de pétrole de la part de l'Opep et la hausse des extractions des producteurs de pétrole de schiste en Amérique du Nord.

L'AIE a noté que le taux de respect des engagements sur cette réduction avait chuté à 75% en juillet, son niveau le plus bas depuis le début de l'accord en janvier.

Il y aurait davantage de confiance en la perspective d'un rééquilibrage durable de l'accord si certains producteurs l'ayant signé montraient davantage de détermination quant au respect de leur engagement, écrit-elle dans son rapport mensuel.

L'AIE pointe par exemple du doigt le faible taux de conformité de l'Algérie, de l'Irak et des Émirats arabes unis.

En outre, la Libye, pays membre de l'Opep mais exempté de l'accord de réduction, a fortement accru ses extractions.

Aux Etats-Unis, trois nouveaux puits de forage ont été inaugurés la semaine dernière, ce qui porte leur nombre total à 768, le chiffre le plus élevé depuis avril 2015, selon les données de Baker Hughes. (Julia Simon, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail