Peugeot
UG
Temps réel Euronext Paris - 20/09 14:58:23
19.21EUR
+0.03%

Peugeot : dément toute fraude liée au diesel

Envoyer par e-mail
08/09/2017 | 10:50




(Actualisation : démenti apporté par un porte-parole de Groupe PSA, précisions apportées dans un communiqué de presse)





PARIS (Agefi-Dow Jones)--L'action du Groupe PSA (>> Peugeot) réduit en partie ses pertes vendredi, alors que le constructeur à de nouveau démenti toute fraude aux homologations de moteurs diesel après un article du journal Le Monde évoquant un procès-verbal de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) à son encontre. Le titre perdait 4,19% en fin de matinée à 17,83 euros - au plus bas depuis une semaine - après avoir cédé jusqu'à 5,88% peu après la publication de l'article sur le site internet du journal.



Contacté par l'Agefi-Dow Jones, un porte-parole de Groupe PSA a démenti à nouveau. "Le groupe dément toute stratégie frauduleuse et réaffirme la pertinence de ses choix technologiques", a indiqué cette personne. Selon Le Monde, la DGCCRF aurait conclu à une "tromperie aggravée" de la part du constructeur, soupçonné d'avoir à l'instar d'autres groupes automobiles fraudé les tests d'homologation de certains moteurs diesel. Au moins 1,9 millions de véhicules diesel de génération Euro 5 seraient incriminés, d'après le quotidien. Le groupe tricolore risquerait 5 milliards d'euros d'amende, soit 10% de son chiffre d'affaires annuel moyen sur la période de 2013 à 2015.



Dans un communiqué, le groupe a précisé qu'il n'avait pas été contacté par la justice et "s'indigne de la transmission d'informations à des tiers sans qu'il ait eu de son côté accès au dossier transmis par la DGCCRF au parquet, ce qui lui interdit jusqu'à présent de faire valoir ses arguments". Le constructeur se réserve le droit de porter plainte pour violation du secret de l'instruction et des obligations de confidentialité des autorités. Il considère que la situation porte atteinte "à sa réputation et aux intérêts des 210.000 salariés du groupe, de ses clients et de ses partenaires". Contacté par l'agence Agefi-Dow Jones, le service de presse de la DGCCRF n'avait pas répondu dans l'immédiat à une demande d'éclaircissements.



PSA Peugeot-Citroën a déjà expliqué "à de multiples reprises" sa stratégie de réglage moteurs. "Celle-ci est basée sur les comportements de ses clients en vie réelle. Elle privilégie les faibles émissions d'oxyde d'azote (NOx) en ville tout en assurant le meilleur équilibre NOx / CO2 sur route", rappelle le communiqué de la société.



PSA réaffirme "qu'il respecte les réglementations dans tous les pays où il opère, et que ses véhicules n'ont jamais été équipés de logiciel ou de dispositif permettant de détecter un test de conformité et d'activer un dispositif de traitement des polluants qui serait inactif en usage client". Le groupe dirigé par Carlos Tavares souligne en outre être le seul constructeur au monde à avoir mis en place "une démarche de totale transparence sur les consommations et émissions de CO2 de ses modèles en usage réel qui sera étendue aux émissions de NOx d'ici la fin 2017". Le groupe a mis en place en collaboration avec France Nature Environnement (FNE), Transport & Environment (T&E) et Bureau Veritas (>> Bureau Veritas) un protocole mesurant la consommation de carburant avec un marge de de 0,3 litre aux 100 kilomètres ainsi que les émissions de CO2, dont les résultats couvrant 60 modèles du groupe sont disponibles sur les sites web de ses différentes marques.





-Guillaume Bayre, Agefi-Dow Jones ; 01 41 27 47 93; gbayre@agefi.fr ed: VLV - ECH





Valeurs citées dans l'article : Peugeot, Bureau Veritas
Envoyer par e-mail