Royal Mail
RMG
Temps Différé London Stock Exchange - 17/11 17:35:13
395GBp
-0.13%

Royal Mail : monte en Bourse après ses résultats annuels

Envoyer par e-mail
18/05/2017 | 10:58
LONDRES (Reuters) - Royal Mail a fait état jeudi d'un bénéfice annuel supérieur aux attentes, ce qui se traduit par une nette hausse du titre de l'ancien monopole public britannique du courrier à la Bourse de Londres, malgré la prudence affichée par le groupe au sujet des perspectives de son activité historique.

A 08h55 GMT, l'action Royal Mail gagne 0,93% à 434,8 pence, et figure parmi les progressions les plus prononcées de l'indice FTSE 100, qui perd 1%.

Royal Mail a dégagé sur l'exercice 2016-2017, clos le 26 mars, un résultat opérationnel avant coûts de transformation de 712 millions de livres (828 millions d'euros), un chiffre qui correspond au haut de la fourchette de prévisions, allant de 681 à 719 millions, fournies par l'entreprise.

Jefferies souligne que ce bénéfice est supérieur de 3% au consensus, tout en précisant qu'en intégrant la prudence du groupe au sujet du courrier, le consensus de bénéfice par action pour l'exercice en cours est environ 10% trop élevé.

Royal Mail a en effet réaffirmé s'attendre à une diminution de 4% à 6% par an en tendance des volumes de courrier et précisé que la baisse de l'exercice 2017-2018 devrait se situer dans le haut de cette fourchette si les incertitudes économiques persistent.

Sur l'exercice qui vient de se terminer, l'entreprise introduite en Bourse en 2013 a précisé que ce volume avait baissé de 6%.

Les incertitudes avant et après le référendum du 23 juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne de la Grande-Bretagne ont provoqué un ralentissement des envois de publicités et de courriers professionnels.

Dans le domaine des colis, Royal Mail est confronté à la concurrence d'Amazon.com, qui a recours à son propre réseau de livraison.

Liberum se dit d'ailleurs préoccupé par l'intensité de la concurrence sur le marché des colis britanniques, soulignant que les discussions en cours avec les syndicats sur le financement des retraites constitue un facteur de risque supplémentaire.

Le chiffre d'affaires ajusté du groupe s'est établi à 9,78 milliards de livres (11,44 milliards d'euros) en 2016-2017, contre 9,25 milliards un an plus tôt.

(Esha Vaish à Bangalore, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail