Schneider Electric S
SU
Temps réel Euronext Paris - 22/08 17:35:08
68.08EUR
+1.51%

SCHNEIDER ELECTRIC en baisse, LEGRAND en hausse, Morgan Stanley et Berenberg à la manoeuvre

Envoyer par e-mail
18/05/2017 | 16:57

(AOF) - Schneider Electric (-1,42% à 67,98 euros) et Legrand (+1,02% à 61,48 euros) connaissent des fortunes diverses au sein d'un CAC 40 qui cède 0,4%. Les deux spécialistes français des biens d'équipement et des dispositifs électriques pour la maison ont fait l'objet de notes d'analystes qui soutiennent la baisse du premier et la progression du second. Schneider Electric d'abord fait les frais d'un abaissement de recommandation de Morgan Stanley : ce dernier est passé de Surpondérer à Pondérer en ligne sur la valeur tout en maintenant son objectif de cours de 73 euros.

Alors que l'analyste s'attend à six à neuf mois d'activité ralentie dans le secteur des biens d'équipement, sur lequel il adopte désormais un positionnement prudent, il estime que le titre Schneider pourrait faire une "pause technique". Morgan Stanley constate que l'amélioration des fondamentaux du groupe - retour de la croissance organique, réaccélération de la Chine - s'est déroulée dans les termes qui étaient prévus. De plus, il souligne que le consensus table désormais sur une progression de la marge d'Ebita de Schneider Electric dans le haut de sa fourchette de prévision, à savoir +50 points de base, ce qui était impensable il y a un an.

Concernant Legrand, c'est Berenberg qui est à la manœuvre. Le broker à maintenu ce matin sa recommandation d'Achat sur le titre tout en relevant de 60 à 65 euros son objectif de cours.

Confiant depuis longtemps sur la capacité du groupe a accélérer sa croissance - un facteur qui a été jusqu'à récemment sous-estimé par le marché - l'analyste estime que le groupe devrait mieux résister que ses pairs au ralentissement attendu des marchés américains et chinois. "En clair, nous n'attendons pas une revalorisation d'ampleur mais nous pensons que des fondamentaux solides vont permettre à Legrand de préserver une prime pendant longtemps", résume Berenberg.

L'une des clés de la thèse d'investissement de Berenberg sur Legrand est la croissance externe dont la contribution pourrait s'élever à 5,2% cette année, ce qui ferait de 2017 la meilleure année du groupe depuis 2006 sur ce point.

Valeurs citées dans l'article : Schneider Electric, Legrand
Copyright 2017 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Envoyer par e-mail