SOYBEANS FUTURES (S)
-
0USD
0%

Chicago hebdo: maïs, blé et soja reculent dans un marché guidé par la météo

Envoyer par e-mail
14/07/2017 | 17:41

CHICAGO (awp/afp) - Les cours du maïs, du blé et du soja se sont repliés cette semaine à Chicago dans un marché évoluant au gré des prévisions météorologiques, plutôt favorables aux cultures ces derniers jours.

Le prix du maïs "s'était enflammé pendant trois semaines avec des investisseurs prévoyant un scénario du pire pour les rendements en raison d'un temps sec et chaud dans la partie nord du Midwest", la principale zone de production dans le centre des Etats-Unis, rappelle Dewey Strickler de Ag Watch Market Advisors.

Mais "tout cela s'est brutalement interrompu cette semaine", relève le spécialiste.

En cause: l'arrivée de prévisions météorologiques à moyen terme anticipant des températures conformes aux normales saisonnières et des averses.

Même scénario pour le soja: "Les investisseurs s'attendaient visiblement à un désastre" sur la production américaine, les cours ayant flambé de près de 15% en tout juste deux semaines, observe Dewey Strickler. Les prévisions météorologiques les ont rassurés.

La météo est particulièrement importante actuellement, le maïs étant en pleine période de pollinisation et le soja s'apprêtant à l'être dans les deux à trois semaines à venir.

De la même façon, la détérioration de la qualité du blé de printemps, dont seulement 35% est considéré comme étant de bonne à excellente qualité, "a cessé d'entraîner dans son sillage les prix du blé d'hiver" coté à Chicago, note Dewey Strickler.

- Les stocks ne fondent pas -

"Après un vrai bain de sang ces derniers jours, les cours repartent un peu à la hausse vendredi avec les dernières prévisions en date" car il est prévu un retour à des températures plus élevées dans les dix prochains jours, souligne toutefois Steve Georgy d'Allendale.

"On ne sait pas si ce répit (dans la baisse des prix) va se poursuivre", ajoute-t-il, "puisque les prévisions pour la période entre les 11 à 15 jours à venir anticipent un retour à des températures normales dans l'ensemble de la zone de production de maïs et des pluies bienvenues dans les Etats des Dakota (du nord et du sud), du Nebraska et dans le nord de l'Iowa".

Les cours des produits agricoles ont aussi été plombés cette semaine par un rapport du ministère américain de l'Agriculture (USDA) sur l'état de l'offre et de la demande des produits agricoles dans le monde.

"Avant sa diffusion, le marché pensait que les stocks fondaient" aux Etats-Unis, remarque Michael Zuzolo de Global Commodity Analytics and Consulting. "L'USDA a fait savoir que ce n'était pas le cas", résume-t-il.

Le ministère a notamment révisé à la hausse ses estimations de production de maïs aux Etats-Unis et de réserves de fin de campagne.

La production américaine de blé a elle été revue à la baisse, mais pas autant que ce à quoi s'attendait le marché.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en décembre, le contrat le plus actif, évoluait vendredi en cours de séance à 3,8975 dollars contre 4,0475 dollars en fin de semaine précédente.

Le boisseau de blé pour septembre, contrat le plus actif, s'échangeait à 5,1750 dollars contre 5,3500 dollars vendredi dernier.

Le boisseau de soja pour novembre, là encore le plus échangé, cotait à 10,0375 dollars contre 10,1550 dollars il y a une semaine.

jum/jld/nas

© AWP 2017
Envoyer par e-mail