WTI
Temps Différé - 23/06 23:00:00
43.14USD
+0.72%

Le pétrole baisse un peu face au dollar, marché sans élan

Envoyer par e-mail
19/06/2017 | 18:10

Londres (awp/afp) - Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, toujours plombés par une offre mondiale excédentaire malgré les mesures de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires pour la limiter.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 47,16 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 21 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de juillet cédait 20 cents à 44,54 dollars.

Les cours de l'or noir avaient tenté de se reprendre vendredi au lendemain de plus bas en six semaines à 46,70 dollars pour le Brent et 44,22 dollars pour le WTI mais se trouvaient de nouveau sous pression lundi.

Les cours du brut ont passer l'essentiel de la séance à osciller faiblement autour de leurs niveaux de clôture de vendredi, lestés par l'annonce vendredi soir d'une hausse des puits en activité aux États-Unis pour la "22e semaine d'affilée", ont relevé les analystes de Accendo Markets.

Le décompte hebdomadaire de la société privée Baker Hughes, qui est considéré comme un indicateur avancé de la production de pétrole aux États-Unis, a une nouvelle fois montré vendredi que l'extraction de pétrole de schiste ne cesse d'augmenter dans le pays.

Ainsi, si les pays qui ont signé l'accord de limitation de production continuent de le respecter, la production continue de croître ailleurs, ont commenté les analystes de Commerzbank.

Au sein même de l'Opep, la Libye et le Nigeria, exempts des limites du fait de problèmes géopolitiques qui pèsent sur leur industrie pétrolière, ont vu leur production monter en mai, un mouvement qui risque de se poursuivre, a-t-on souligné chez Commerzbank.

"Dans ce contexte, les investisseurs financiers se retirent de nouveau du marché du pétrole", ont observé les experts de Commerzbank.

acd/LyS

© AWP 2017
Envoyer par e-mail