WTI
Temps Différé - 17/11 23:00:00
56.78USD
+2.92%

Le pétrole monte, soutenu par l'AIE et l'Opep

Envoyer par e-mail
13/09/2017 | 12:23

Londres (awp/afp) - Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se montrent plus optimistes sur la demande en 2017.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre valait 54,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 35 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat d'octobre gagnait 50 cents à 48,73 dollars.

La demande mondiale de pétrole devrait augmenter de 1,6 million de barils par jour en 2017, a estimé l'AIE dans son rapport mensuel publié mercredi, revoyant ainsi en hausse de 0,1 million de barils par jour ses estimations d'août.

"Cette augmentation est principalement due à une révision en nette hausse de la demande du deuxième trimestre. L'AIE prévoit désormais une baisse de la demande au troisième trimestre, ce qui nous paraît inattendu et extrême, et pourrait mener à de futures révisions à la hausse", a estimé Olivier Jakob, analyste chez Petromatrix.

L'Opep avait fait état mardi d'une baisse de la production de ses pays membres en août et avait également revu à la hausse la demande pour 2017.

"Les marchés ont poussé un soupir de soulagement en voyant l'Opep enfin ralentir sa production, qui augmentait depuis mars", ont résumé les analystes de PVM.

Le cartel est engagé avec d'autres producteurs, dont la Russie, dans un accord de limitation des extractions qui les engagent jusqu'en mars 2018. Mais après des niveaux d'adhésion aux objectifs de production très élevés en début d'année, l'Opep augmentait peu à peu ses extractions depuis plusieurs mois.

Par ailleurs, le Département américain de l'Energie (DoE) publiera en cours de séance européenne son rapport hebdomadaire sur les réserves des Etats-Unis.

Pour la semaine achevée le 8 septembre, les réserves de brut pourraient avoir augmenté de 4,91 millions de barils tandis que celles d'essence auraient baissé de 2,25 million de barils, comme celles de produits distillés, selon la médiane d'un consensus compilé par l'agence Bloomberg et actualisé en cours de séance européenne.

js/jbo/tes

© AWP 2017
Envoyer par e-mail