WTI
Temps Différé - 20/10 23:00:01
52.03USD
+0.85%

Le pétrole recule après les rapports mensuels de l'AIE et de l'Opep

Envoyer par e-mail
11/08/2017 | 18:07

Londres (awp/afp) - Les cours du pétrole reculaient vendredi en fin d'échanges européens, les marchés s'inquiétant de la vigueur de l'offre de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), selon les rapports du cartel et de l'Agence Internationale de l'Energie (AIE).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 51,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 30 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour le contrat de septembre cédait 30 cents à 48,29 dollars.

Les données du rapport de l'AIE sur le marché mondial ont confirmé la hausse de la production de l'Opep, déjà évoquée par le rapport mensuel du cartel la veille.

"La production de l'Opep dépasse la demande annuelle moyenne, selon les données de l'AIE, ce qui semble indiquer que le marché va avoir du mal à se rééquilibrer rapidement", ont indiqué les analystes de Commerzbank.

Depuis début 2017, le cartel et ses partenaires, dont la Russie, se sont fixés des objectifs de production pour abaisser leurs extractions et permettre au marché de retrouver l'équilibre.

Mais le rapport de l'Opep paru jeudi a finalement reconnu ce que les analystes indiquaient, à savoir un respect de ces objectifs qui s'effrite, notamment de la part de l'Arabie saoudite.

"Le pays, qui est dans les faits la figure de proue de l'Opep, a dépassé son objectif d'une production de 10,058 millions de barils par jour pour la première fois en juillet", ont noté les analystes de PVM.

"C'est la première fois que les Saoudiens trichent, et sans surprise, cela a pesé sur les résultats de l'ensemble du groupe", ont-ils ajouté.

"Cet entêtement de l'Opep à faire grimper sa production met en péril un paysage mondial pourtant par ailleurs de plus en plus positif", ont-ils conclu.

L'AIE anticipe une progression de la demande de 1,5 million de barils par jour (mbj) pour atteindre 97,6 mbj en 2017, soit 0,1 mbj de plus que lors de la précédente estimation en juillet.

bur-js/az

© AWP 2017
Envoyer par e-mail