AMUNDI trébuche, la collecte et les objectifs à trois ans déçoivent

Envoyer par e-mail
09/02/2018 | 15:37

(AOF) - Amundi (-5,78% à 67,42 euros) reste obstinément scotché à la dernière place de l’indice SBF 120, les investisseurs ayant été déçus par sa collecte au quatrième trimestre et par des objectifs 2020 trop prudents. Le plus important gestionnaire d’actifs européen a pourtant réalisé un bénéfice net part du groupe supérieur aux attentes sur les trois derniers mois de 2017. Il a progressé de 37% à 209 millions d’euros, dépassant le consensus s’élevant à 190 millions d’euros. Ce résultat inclut celui de Pioneer depuis sa date d’acquisition effective, le 3 juillet dernier.

Selon Oddo BHF, ces résultats ont été tirés par les commissions de surperformance, qui ont atteint 83 millions d'euros, contre 34 millions attendus.

En revanche, les coûts, pourtant un des points forts d'Amundi, sont ressortis supérieurs aux attentes. Les charges d'exploitation, qui ne comprennent pas les frais liés à l'intégration de Pioneer, ont atteint 381 millions d'euros, dépassant de 27 millions d'euros les attentes du marché.

Le chiffre d'affaires a progressé, lui, de 11,6% à 751 millions d'euros, soutenu par la hausse des encours. Amundi a collecté 13,1 milliards d'euros au quatrième trimestre grâce à un flux positif d'argent de 14,2 milliards dans le retail. Le segment des Institutionnels a en revanche connu une décollecte de 1,1 milliard d'euros, liée à des sorties en produits de trésorerie, une tendance traditionnelle en cette période de l'année. Le constat des analystes à propos de la collecte d'Amundi est négatif car ils prévoyaient une collecte de 21 milliards d'euros.

Au 31 décembre 2017, les actifs sous gestion du groupe représentaient 1 426 milliards d'euros, bénéficiant de l'apport des encours de Pioneer (242,9 milliards), d'une collecte de 70,6 milliards, et enfin d'un effet marché favorable (26,7 milliards), en particulier sur les actions.

A cette collecte décevante sont venus s'ajouter des objectifs à l'horizon 2020 inférieurs aux anticipations du marché. Amundi vise ainsi un bénéfice net publié d'au moins 1 milliard à cet horizon alors que le marché cible 1,014 milliard dès 2019. Amundi prévoit par ailleurs une collecte nette cumulée d'au moins 150 milliards d'euros sur trois ans, soit une collecte représentant chaque année 3,5% de l'encours, contre 5% en 2017.

Amundi souhaite enfin distribuer 65% du bénéfice net, un taux déjà atteint pour 2017. Le groupe versera un dividende de 2,50 euros, en croissance de 13,6%.

Copyright 2018 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Envoyer par e-mail