Amplegest reste positif sur les actions, notamment européennes

Envoyer par e-mail
14/11/2017 | 11:58

(AOF) - Amplegest maintient son investissement en actions avec une préférence européenne. Dans leur dernier point de vue macroéconomique, Emmanuel Auboyneau et Xavier d’Ornellas, gérants associés d’Amplegest, se refusent à jouer les Cassandre et invitent plutôt à profiter pleinement de la bonne passe dans laquelle se trouvent l’économie mondiale et les marchés financiers.

Certes, rappellent-ils, "l'euphorie est mauvaise conseillère" même quand tous les indicateurs sont au vert. "Il faut donc garder une distance critique face à ce constat très optimiste. Tous les problèmes ne sont pas réglés, à commencer par l'endettement qui reste une épée de Damoclès pour la plupart des grands pays industrialisés. Mais cette distance ne doit pas nous empêcher de nous réjouir d'une situation que très peu d'experts espéraient il y a à peine un an", écrivent les gérants d'Amplegest.

Et à l'argument selon lequel les marchés actions sont chers, Emmanuel Auboyneau et Xavier d'Ornellas répondent certes qu'ils "sont bien valorisés, mais dans le même temps les bénéfices sont régulièrement révisés à la hausse, permettant la poursuite de la progression sans inflation des multiples".

Amplegest n'identifie pas d'excès sur les marchés, ni de "bulles préoccupantes"

L'optimisme est aussi de mise dans la lecture que les associés d'Amplegest font de l'évolution de la conjoncture. Aux Etats-Unis d'abord, ils ne partagent pas le sentiment des observateurs qui annoncent une récession imminente en raison de la durée importante du cycle de croissance actuel.

"Un cycle ne meurt pas de sa durée, il meurt de ses excès, quels qu'ils soient. A ce jour, il n'y a pas d'excès, ou de bulles préoccupantes, rappellent Emmanuel Auboyneau et Xavier d'Ornellas. La consommation est forte, l'investissement est reparti et la confiance est au plus haut, en dépit des derniers aléas climatiques. Le secteur technologique/digital est également un vecteur important de croissance que l'on a du mal à appréhender dans les statistiques. La politique monétaire est aujourd'hui moins accommodante et les taux vont poursuivre leur remontée maîtrisée."

En Europe aussi, l'horizon est dégagé avec une croissance qui dépasse les prévisions, un sentiment économique qui s'améliore et qui devrait se traduire par une reprise de l'investissement et une politique monétaire qui reste très accommodante.

"Des constats similaires peuvent être faits au Japon, pendant que la Chine surprend par sa capacité à résister, alors que son modèle économique se transforme, et que son essor technologique concurrence celui des Etats-Unis", complètent les associés d'Amplegest.

Copyright 2017 AOF
Tous droits de reproduction et de représentation réservés (Avertissement légal)
Envoyer par e-mail