Attentisme à la Bourse de Paris avant une réunion de la BCE (-0,10%)

Envoyer par e-mail
17/07/2017 | 17:56

Paris (awp/afp) - La Bourse de Paris a clôturé à l'équilibre lundi (-0,10%), les investisseurs optant pour la prudence avant une réunion de la Banque centrale européenne et au démarrage de la saison des résultats d'entreprises.

L'indice CAC 40 a perdu 5,14 points à 5.230,17 points dans un volume d'échanges faible de 2,3 milliards d'euros. Vendredi, il avait fini parfaitement stable.

La place parisienne est restée ancrée près de l'équilibre toute la séance.

"Le CAC 40 débute timidement la semaine, après une séance du 14 juillet également très calme", a noté auprès de l'AFP Guillaume Garabédian, responsable de la gestion conseillée chez Meeschaert Gestion Privée.

"Les doutes par rapport aux politiques monétaires des deux côtés de l'Atlantique" alimentent la prudence, avec d'un côté un "ton moins dur qu'anticipé en début d'année du côté de la Réserve fédérale américaine et à l'inverse un discours moins accommodant que prévu de la part de la BCE", a-t-il complété.

En zone euro, "les derniers discours conduisent certains investisseurs à penser que le temps des vannes monétaires grandes ouvertes va finir par être révolu", et "les prémices d'une réflexion pour aller vers un tarissement du soutien à l'économie freinent un peu les ardeurs à l'achat", a-t-il observé.

"Même si globalement le schéma reste pour le moment favorable aux actions européennes", les investisseurs attendent des confirmations des banquiers centraux, a-t-il ajouté.

Les investisseurs espèrent que la Banque centrale européenne clarifiera ses intentions dès jeudi, notamment après des déclarations de son président Mario Draghi laissant entrevoir un début de réduction du programme de rachat d'actifs.

Mais "il n'est pas sûr que nous ayons du neuf avant la rentrée", a toutefois nuancé M. Garabédian.

"Par contre si les résultats des entreprises et leurs perspectives sont bons cela pourrait offrir un peu d'oxygène à la cote pour aller rechercher ses plus hauts récents au-dessus des 5.400 points" pendant l'été, a-t-il estimé.

Sur le terrain des valeurs, Renault a été soutenu (+1,20% à 84,41 euros) par des ventes en hausse de plus de 10% au premier semestre et la confirmation de ses objectifs pour 2017.

Air France-KLM a profité (+1,91% à 13,61 euros) du feu vert du premier syndicat de pilotes au lancement d'une nouvelle compagnie, filiale à coûts réduits.

SFR a gagné 1,56% à 30,60 euros. Le groupe Altice, la maison mère de l'opérateur de télécoms, envisage de se lancer dans la banque mobile, a confirmé vendredi son directeur général Michel Combes.

Europcar a cédé 2,23% à 12,73 euros. Selon des informations du journal The Telegraph, la branche britannique de la société serait soupçonnée d'avoir surfacturé des réparations à ses clients pour 30 millions de livres sterling.

Scor a grappillé 0,12% à 37,08 euros après avoir annoncé un accord avec l'assureur Matmut et la Fédération nationale de la Mutualité française pour racheter leurs participations dans MutRé, réassureur français des mutuelles de santé.

Worldline a fini stable (-0,01% à 33,89 euros). La filiale d'Atos (+0,04% à 125,35 euros) a annoncé le rachat du suédois Digital Rivel World Payments (DRWP).

Casino a continué à bénéficier (+3,24% à 56,07 euros) de la hausse de ses ventes au 2e trimestre publié jeudi dernier.

Vallourec a aussi poursuivi son ascension de vendredi (+4,71% à 5,69 euros) aidé par la meilleure tenue des cours du pétrole ces derniers jours.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail