BOURSE: Wall Street attendue à de nouveaux records

Envoyer par e-mail
17/07/2017 | 13:02




NEW YORK (Agefi-Dow Jones)--Wall Street pourrait tutoyer de nouveaux records lundi à l'ouverture alors que les investisseurs se préparent à un déluge de résultats trimestriels cette semaine. Vers 15h05, le contrat à terme sur l'indice Dow Jones Industrial Average gagnait 8 points à 21.603 points. Celui sur l'indice élargi S&P 500 était quasiment inchangé à 2.456 points. Le contrat sur le Nasdaq 100 prenait 5 points, soit 0,1%, à 5.848 points. A la même heure, l'euro gagnait 0,1% face au billet vert, à 1,1456 dollar. Le prix du contrat sur le pétrole WTI restait stable à 46,54 dollars le baril.



La Bourse de New York s'était hissée à de nouveaux records vendredi alors que les investisseurs ont jugé que les chiffres décevants de l'inflation et des ventes de détail laissaient augurer d'une poursuite de la politique monétaire accommodante de la Réserve fédérale (Fed). Le coup d'envoi des résultats trimestriels dans le secteur bancaire n'a par ailleurs pas réservé de mauvaises surprises, les trois géants JPMorgan (>> JP Morgan Chase & Company), Citigroup (C) et Wells Fargo (>> Wells Fargo) ayant dépassé les attentes des analystes. En clôture vendredi, le Dow Jones Industrial Average avait gagné 0,39%, à 21.637,74 points, signant un troisième record historique d'affilée. L'indice élargi S&P 500 s'était adjugé 0,47%, à 2.459,29 points, inscrivant lui aussi un plus haut jamais vu après avoir culminé en séance à 2.463,03 points. Le Nasdaq Composite avait de son côté progressé de 0,61%, à 6.312,47 points. Les prix à la consommation aux Etats-Unis sont notamment restés stables en juin par rapport à mai alors que les ventes de détail ont diminué de 0,2% sur la même période, ce qui marque leur deuxième mois consécutif de baisse.



"Ces données renforcent l'hypothèse selon laquelle la Fed devrait se montrer plus "colombe" (favorable à une politique monétaire accommodante)", estime Ian Winer, responsable de la division actions chez Wedbush Securities. Selon lui, la banque centrale devrait y réfléchir à deux fois avant de procéder à une troisième hausse de ses taux cette année, et pourrait même retarder le début de la réduction de la taille de son bilan, que nombre d'économistes envisagent pour septembre.





STATISTIQUES DU JOUR





-L'activité manufacturière dans la région de New York a crû à un rythme bien moins prononcé que prévu en juillet, selon l'enquête publiée lundi par l'antenne régionale de la Réserve fédérale (Fed).



L'indice Empire State du secteur manufacturier dans la région de New York s'est inscrit à 9,8 en juillet, contre 19,8 en juin, son niveau le plus élevé depuis plus de deux ans. Les économistes interrogés par le Wall Street Journal anticipaient un recul de l'indice à 15 ce mois-ci.



Un indice supérieur à zéro signale une expansion de l'activité. Inférieur à zéro, il dénote une contraction.



Parmi les composantes de l'enquête, le sous-indice des nouvelles commandes a reculé de 4,8 points en juillet, à 13,3, tandis que celui de l'emploi est ressorti à 3,9, à comparer à 7,7 en juin.



Les sous-indices mesurant les perspectives à six mois indiquent que les entreprises continuent de s'attendre à une amélioration de la conjoncture, même si elles sont moins optimistes qu'en juin, a ajouté la Fed de New York.





VALEURS A SUIVRE





-BlackRock (>> BlackRock) recule de 0,8% en préouverture alors que le géant de la gestion de fonds a fait part d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires inférieurs aux prévisions au deuxième trimestre.





EVENEMENTS A VENIR





-Aucun indicateur macroéconomique majeur n'est attendu après l'ouverture de Wall Street. Du côté des entreprises, les investisseurs surveilleront la parution des résultats de Netflix (>> Netflix) après la clôture. Au total, cette semaine, pas moins de 68 sociétés de l'indice S&P 500 doivent publier leurs résultats trimestriels, parmi lesquelles Bank of America (>> Bank of America), Goldman Sachs Group (>> Goldman Sachs Group), Microsoft (>> Microsoft Corporation) et General Electric(>> General Electric Company).





-Barbara Kollmeyer, Dow Jones Newswires (Version française Jérôme Batteau) ed: CLE





Envoyer par e-mail