Bonds Europe: détente des pays du sud de l'Europe sur le marché de la dette

Envoyer par e-mail
09/10/2017 | 18:30

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunts des pays du sud de l'Europe ont enregistré une détente claire lundi, les investisseurs prenant de plus en plus de recul par rapport aux événements en Catalogne.

"La tension liée à la Catalogne s'est calmée et le marché s'inquiète beaucoup moins d'une indépendance de la Catalogne", même si la situation est toujours compliquée, a souligné Daniel Stefanetti, un gérant obligataire de la société de gestion luxembourgeoise Ethenea.

La Catalogne a vécu lundi des heures d'incertitude alors que son président séparatiste menace toujours de déclarer l'indépendance de la région dès mardi, après un week-end où des centaines de milliers d'Espagnols lui ont demandé de faire machine arrière.

"Les investisseurs se détournent un peu de l'actualité espagnole" et cela se traduit donc par une détente des taux d'emprunts du pays et par extension des pays du sud de l'Europe, a ajouté M. Stefanetti.

Le marché manquait par ailleurs de catalyseurs en l'absence du marché obligataire américain, fermé à l'occasion d'un jour partiellement férié.

Les quelques indicateurs du jour en Europe, avec en particulier "de très bons chiffres de production industrielle en Allemagne", n'ont pas eu d'impact significatif sur le marché, a noté M. Stefanetti.

En matière de statistiques, "les investisseurs restent sur le rapport mensuel sur l'emploi américain, publié vendredi, qui a surtout surpris par la hausse des salaires", a-t-il complété.

Le nombre d'emplois a reculé aux États-Unis en septembre pour la première fois depuis sept ans, mais le taux de chômage a quand même baissé et, alors que la faiblesse de l'inflation américaine a suscité des inquiétudes ces derniers temps, la rémunération horaire moyenne a pris 12 cents en septembre, portant l'augmentation annuelle à 2,9%.

"Ce chiffre entretient clairement la flamme d'une nouvelle hausse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine en décembre dans l'esprit des investisseurs", a estimé l'expert.

Selon lui, le marché garde aussi un oeil sur la Corée du Nord alors que le président américain Donald Trump a affirmé dans un message énigmatique posté samedi sur Twitter qu'"une seule chose marchera" avec Pyongyang, sans dire laquelle.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Espagne a reculé à 1,677% contre 1,709%, vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de l'Italie a suivi le même cheminement, finissant à 2,114% contre 2,147%.

Le rendement de même maturité de l'Allemagne a aussi reculé mais dans des proportions moindres, clôturant à 0,444% contre 0,459%, tout comme celui de la France à 0,718% contre 0,735%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a fini quasiment inchangé à 1,357% contre 1,363%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail