Bonds Europe: détente des taux d'emprunt après l'inflation américaine

Envoyer par e-mail
12/05/2017 | 18:30

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt des pays de la zone euro ont terminé sur une détente vendredi, les investisseurs saluant ainsi un chiffre d'inflation américaine inférieur à leurs attentes.

Les prix à la consommation, particulièrement regardés par la Réserve fédérale américaine (Fed), sont repartis à la hausse en avril après avoir reculé en mars pour la première fois en un an.

Néanmoins, "le marché s'attendait à des chiffres un peu plus élevés", relève auprès de l'AFP Nordine Naam, un stratégiste de Natixis, étant donné "qu'hier, les prix à la production aux Etats-Unis étaient en forte hausse".

Ces derniers ont en effet rebondi plus que prévu en avril, progressant de 0,5% sur un mois, alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,2%.

En conséquence, "tout le monde s'est dit qu'il y avait un risque à la hausse sur les chiffres de l'inflation, mais finalement cela n'a pas eu lieu", explique M. Naam.

"Le marché était un peu sur la défensive hier. L'inflation aujourd'hui calme donc le jeu sur les risques inflationnistes, même si cela ne change pas la donne sur la Fed qui se réunit en juin et qui remontera ses taux". En effet, les analystes continuent de tabler à la quasi-unanimité sur une poursuite du resserrement monétaire à cette occasion.

La détente des taux américains, entraînée par ce soulagement, se répercutait sur les taux en zone euro, notamment le taux allemand à dix ans, ou Bund, qui sert de référence.

L'agenda était par ailleurs relativement chargé, avec, outre les chiffres de l'inflation, les ventes au détail sur cette période, indicateur important sur l'évolution de la consommation américaine, qui ont accéléré en avril mais à un rythme moins prononcé que prévu.

Le moral des ménages aux Etats-Unis a quant à lui progressé en mai alors que les analystes s'attendaient à une légère baisse.

L'Europe a de son côté publié les chiffres de la production industrielle en zone euro, en baisse de 0,1% pour le mois de mars tandis que la croissance allemande s'est encore affermie au premier trimestre, avec une progression du PIB de 0,6%.

Par ailleurs, les prix à la consommation dans le pays ont connu une nette progression en avril, de 2% sur un an.

À 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne s'est détendu à 0,391% contre 0,432% jeudi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a aussi reflué à 0,843% contre 0,878%.

Celui de l'Italie a suivi le même mouvement à 2,252% contre 2,294%, tout comme celui de l'Espagne à 1,627% contre 1,647%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à 10 ans a baissé à 1,086% contre 1,159%.

A la clôture du marché européen, aux États-Unis, le taux à dix ans se détendait à 2,326% contre 2,387%. Le taux à trente ans reculait aussi à 2,987% contre 3,025% tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,290% contre 1,335% jeudi.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail