Bonds Europe: détente des taux des pays du sud de l'Europe

Envoyer par e-mail
12/01/2018 | 18:38

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt des pays jugés les moins solides de la zone euro ont enregistré une forte détente vendredi, les investisseurs retrouvant goût aux actifs plus risqués.

"Il y a un regain d'appétit pour le risque, car la croissance ne cesse de surprendre les attentes, avec une accélération synchronisée, rare, de l'économie mondiale", a commenté auprès de l'AFP Eric Bourguignon, directeur général délégué de Swiss Life Asset Management.

En outre, le marché a apprécié la stabilité venue d'outre-Rhin, où la chancelière allemande Angela Merkel est parvenue ce vendredi à un accord de principe pour prendre la tête d'un nouveau gouvernement avec le soutien des sociaux-démocrates.

Dans ce contexte, les taux d'emprunt des pays du Sud se sont nettement détendus, tandis que leur écart avec le Bund, le dix ans allemand qui fait référence, continuait de se resserrer.

De leur côté, les taux des pays jugés les plus solides ont fait une pause au lendemain d'un mouvement de tension.

Toutefois, la tendance était à la hausse depuis fin décembre, nuance M. Bourguignon.

D'une part, en raison d'un regain d'anticipations inflationnistes, causé par des tensions salariales attendues aux Etats-Unis, auxquelles vient s'ajouter la hausse des prix du pétrole.

En outre, les marchés s'attendent désormais à une normalisation des politiques monétaires des banques centrales des deux côtés de l'Atlantique, un thème conforté par la publication jeudi du compte-rendu de la dernière réunion de la Banque centrale européenne.

"Les marchés se disent que le +quantitative easing+ (programme de rachats d'actifs, NDLR) de la BCE se terminera fin septembre, toutes les déclarations ainsi que le compte-rendu de la BCE vont dans ce sens-là", ajoute M. Bourguignon.

La publication de l'inflation américaine ce vendredi n'a que peu pesé dans ce contexte. La hausse des prix aux Etats-Unis a été moindre que prévu en décembre sous l'effet d'un repli des prix dans le secteur de l'énergie. Toutefois, sur un an, l'indice progresse de 2,1%.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne s'est stabilisé à 0,581% à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France a connu une petite détente, terminant à 0,852% contre 0,863%.

Celui de l'Italie a fini en plus forte baisse, à 1,983% contre 2,051%, celui de l'Espagne reculant à 1,501% contre 1,538%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a clôturé en hausse à 1,339% contre 1,309%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt à 10 ans des Etats-Unis montait à 2,559% contre 2,536% jeudi, celui à 30 ans s'établissant à 2,869% contre 2,898%, tandis que celui à deux ans montait à 2,001% contre 1,978%.

afp/rp

© AWP 2018
Envoyer par e-mail