Bonds Europe: détente du marché alimentée par les craintes américaines

Envoyer par e-mail
17/05/2017 | 18:57

Paris (awp/afp) - Le marché de la dette s'est nettement détendu mercredi, les investisseurs plébiscitant ces actifs refuges face aux craintes croissantes entourant la présidence de Donald Trump.

"Le président américain s'affaiblit de jour en jour et il est clair que la détente importante auquel nous avons assisté aujourd'hui est liée à ce qui se passe aux États-Unis", a résumé auprès de l'AFP Daniel Stefanetti, un gérant obligataire de la société de gestion luxembourgeoise Ethenea.

La situation de Donald Trump devient chaque jour plus inconfortable: déjà accusé d'avoir été trop bavard avec des diplomates russes, le président des États-Unis est désormais soupçonné d'avoir tenté de mettre fin à une enquête du FBI.

Selon un article du "New York Times" publié mardi soir, M. Trump aurait demandé mi-février au directeur du FBI James Comey, qu'il a limogé avec fracas la semaine dernière, de mettre un terme aux investigations visant Michael Flynn, son ancien conseiller à la sécurité nationale.

"Pour les investisseurs, même si toutes ces révélations ne débouchent sur rien, Donald Trump semble de plus en plus isolé, même au sein de son propre camp, la concrétisation des réformes devient difficile", a expliqué M. Stefanetti.

Dans ce contexte, l'aversion au risque conduit logiquement les investisseurs vers le refuge obligataire, et les autres actualités, comme l'inflation européenne confirmée à 1,9% en avril ou l'annonce du nouveau gouvernement français "passent au second plan", a-t-il complété.

À 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a clairement reculé à 0,378% contre 0,435% mardi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a suivi le même cheminement pour clôturer à 0,835% contre 0,891%, tout comme celui de l'Italie à 2,155% contre 2,237% contre 2,277% et celui de l'Espagne à 1,563% contre 1,628%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à 10 ans a aussi reculé à 1,068% contre 1,131%.

A la clôture du marché européen, aux États-Unis, le taux à dix ans baissait également à 2,238% contre 2,326%, tout comme celui à trente ans à 2,916% contre 2,992% tandis que le taux à deux ans s'établissait à 1,250% contre 1,299%.

afp/buc

© AWP 2017
Envoyer par e-mail