Bonds Europe: forte détente des pays du sud de l'Europe

Envoyer par e-mail
07/11/2017 | 18:29

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt des pays du sud de l'Europe se sont détendus mardi, les investisseurs cherchant des actifs jugés plus risqués et à meilleur rendement, dans un environnement globalement favorable.

"Cela fait un moment que les pays du sud de l'Europe enregistrent de bonnes performances. Avec la baisse du rendement sur le Bund (le taux à dix ans allemand, NDLR), on va chercher du rendement où on le trouve", relève auprès de l'AFP Gianni Pugliese, analyste obligataire pour Mirabaud.

Les pays périphériques" avaient auparavant "souffert de la situation catalane et de la perspective d'élections en Italie l'année prochaine, avec ce que cela comporte comme incertitudes sur la stabilité politique du pays", rappelle-t-il.

Toutefois, le marché a bénéficié récemment de la "perception d'une normalisation de la situation en Catalogne", juge M. Pugliese, alors que le président catalan destitué Carles Puigdemont, visé par un mandat d'arrêt européen, a été laissé en liberté sous conditions en Belgique.

Par ailleurs, le Parlement italien a définitivement adopté jeudi dernier une nouvelle loi électorale, en vue des élections législatives prévues début 2018, en dépit de l'opposition du Mouvement 5 Etoiles (populiste), qui s'estime pénalisé par cette réforme.

Dans ces conditions, "les +spreads+ (l'écart de rendements entre le taux d'emprunt à dix ans allemand qui fait référence, et le taux espagnol et italien, NDLR) se sont resserrés de façon considérable", ajoute M. Pugliese.

Et ce d'autant plus que les investisseurs continuaient de compter sur une Banque centrale européenne (BCE) largement accommodante, celle-ci ayant prolongé fin octobre son vaste programme de rachats d'actifs, bien qu'à un rythme diminué de moitié.

"Les investisseurs ont un peu plus de temps. Économiquement, cela va mieux, mais l'inflation n'est pas encore suffisamment présente pour que la BCE commence à se retirer", analyse de son côté Catherine Reichlin, responsable de la recherche financière chez Mirabaud.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Espagne a fini sur un net recul à 1,408% contre 1,468% lundi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le taux d'emprunt de même maturité de l'Italie a suivi un mouvement similaire, à 1,702% contre 1,785%.

Le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne s'est quant à lui stabilisé à 0,327% contre 0,336%.

Celui de la France a pour sa part un peu reflué, terminant à 0,688% contre 0,726%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a également légèrement reflué, à 1,231% contre 1,256%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt aux États-Unis à dix ans était stable à 2,309% contre 2,316%, à l'instar de celui à 30 ans, à 2,778% contre 2,794% tandis que le taux à deux ans s'établissait à 1,621%, comme la veille.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail