Bonds Europe: forte détente du marché, les valeurs refuge privilégiées

Envoyer par e-mail
01/12/2017 | 18:34

PARIS (awp/afp) - Le marché de la dette en zone euro s'est nettement détendu vendredi, un mouvement touchant globalement tous les taux d'emprunt de la région, alors que les investisseurs privilégiaient les actifs jugés plus sûrs.

La Bourse a connu "un décrochage assez brutal", a relevé auprès de l'AFP Nicolas Forest, directeur de la gestion obligataire de Candriam.

Pour l'analyste, le marché est dans un mouvement de report vers des valeurs refuge.

Plusieurs facteurs pouvaient expliquer la prudence des investisseurs ce vendredi, qui préféraient se détourner des actions, en faveur de titres qu'ils estiment plus sûrs.

"Le marché est inquiet notamment du potentiel remplacement du secrétaire d'État de Donald Trump", analyse ainsi M. Forest.

Cherchant à faire taire des rumeurs selon lesquelles le président Donald Trump envisagerait de le remplacer, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a fait savoir, jeudi, qu'il avait l'intention de rester à la tête du département d'État.

S'ajoutaient à cette incertitude politique des craintes quant à la Corée du nord, deux jours après le test d'un nouveau missile balistique nord-coréen.

Et surtout en fin de séance, l'annonce du plaider coupable de l'ancien conseiller de Donald Trump, Michael Flynn, ancien conseiller de Donald Trump, pour avoir menti au FBI, a fait flancher Wall Street et les marchés actions européens.

Selon M. Forest, la combinaison de ces inconnues a créé de la méfiance, suscitant un retour vers les actifs jugés plus sûrs de la dette, ce qui a provoqué "une baisse des taux d'emprunt".

Et ce d'autant plus que les chiffres d'inflation modérée publiés la veille en zone euro ont limité les anticipations de relèvement des taux par la Banque centrale européenne.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a nettement reculé à 0,305% contre 0,367% jeudi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a connu un mouvement similaire, à 0,607% contre 0,682%.

Celui de l'Espagne a reflué également à 1,417% contre 1,446%, tout comme celui de l'Italie à 1,716% contre 1,748%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a aussi reculé à 1,233% contre 1,330%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt à dix ans reculait à 2,360% contre 2,409% jeudi, à l'instar de celui à 30 ans, à 2,760% contre 2,827% tandis que celui à 2 ans s'affichait à 1,770% contre 1,782%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail