Bonds Europe: le marché de la dette commence la semaine avec prudence

Envoyer par e-mail
09/04/2018 | 18:30

Paris (awp/afp) - Le marché de la dette a connu de faibles mouvements lundi, les investisseurs entamant la semaine avec prudence, les yeux toujours tournés vers le litige commercial entre la Chine et les États-Unis.

"Il y a toujours un peu d'agitation autour du conflit commercial" entre les deux premières puissances mondiales, "avec des marchés boursiers qui se stabilisent sans repartir à la hausse non plus", a relevé auprès de l'AFP Eric Oynoyan, un stratégiste obligataire de BNP Paribas.

Depuis le 8 mars, où le président américain avait décidé d'imposer des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium, avant de réclamer plus tard d'autres taxes visant spécifiquement des importations chinoises, le ton est monté entre les deux pays créant beaucoup de fébrilité sur les marchés inquiets du déclenchement d'une guerre commercial.

Dimanche, le président américain Donald Trump s'est toutefois dit convaincu qu'un "accord sera trouvé" avec la Chine pour éviter un conflit, apaisant un peu les tensions. Mais lundi Pékin a répondu que des négociations commerciales avec les Etats-Unis étaient "impossibles dans les conditions actuelles".

"Dans ce contexte, le marché obligataire se stabilise" à des niveaux bas "avant de remonter sans doute courant mai", a complété M. Oynoyan.

"Le marché obligataire bénéficie en outre en avril d'un soutien temporaire lié à des facteurs techniques", selon lui.

En avril, les émissions sont notamment moins importantes et le marché de la dette profite d'un effet saisonnier favorable.

Passé ce mois particulier, "nous anticipons une remontée des taux d'emprunts", surtout lorsque la Banque centrale européenne annoncera "ce qu'elle compte faire à partir de fin septembre" concernant son programme de soutien monétaire, a ajouté M. Oynoyan.

"Lors de sa réunion du mois de juin, l'institution devrait commencer, selon nos prévisions, à préparer les marchés à la sortie de son programme de soutien", a-t-il poursuivi.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a fini sans grand changement à 0,504% contre 0,497% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a peu bougé aussi, terminant à 0,738% contre 0,736%, tout comme celui de l'Italie à 1,772% contre 1,786% et celui de l'Espagne à 1,238% contre 1,232%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a clôturé également stable à 1,407% contre 1,396%.

A la clôture des marchés européens, le taux d'emprunt à 10 ans des États-Unis montait légèrement à 2,801%, contre 2,774% vendredi, à l'instar de celui à 30 ans, à 3,043%, contre 3,018%. Celui à deux ans s'établissait pour sa part à 2,287%, contre 2,266%.

afp/rp

© AWP 2018
Envoyer par e-mail