Bonds Europe: le marché de la dette se détend après la réunion de la BoE

Envoyer par e-mail
03/08/2017 | 18:52

Paris (awp/afp) - Le marché de la dette a connu une détente jeudi, après la réunion de la Banque d'Angleterre qui a maintenu sa politique monétaire mais revu la croissance du Royaume-Uni à la baisse pour 2017.

"La réunion de la BoE a donné une petite impulsion au marché aujourd'hui", a observé auprès de l'AFP Daniel Stefanetti, un gérant obligataire de la société de gestion luxembourgeoise Ethenea.

L'institution, qui prévoyait jusqu'à présent une croissance de 1,9% pour l'année en cours, estime que la croissance économique reste peu dynamique à court terme en raison de la baisse du pouvoir d'achat des ménages, du fait d'une inflation élevée et a donc abaissé sa prévision à 1,7%.

"Les premiers effets du Brexit commencent à se faire sentir en Grande-Bretagne et l'institution monétaire a donc revu le PIB à la baisse. Cette annonce a entraîné une large détente du taux d'emprunt du pays à 10 ans", a souligné M. Stefanetti.

"Dans le sillage de la dette britannique, le reste du marché obligataire a également un peu baissé", a-t-il ajouté.

En revanche, les chiffres publiés dans la zone euro dans la matinée, à savoir une progression des ventes de détail en juin "n'ont pas vraiment fait bouger le marché", a noté l'expert.

EMPLOI AMÉRICAIN TRÈS ATTENDU

En dehors du Royaume-Uni, le mouvement a toutefois été limité, car le marché attend surtout les chiffres du rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis en juillet, publiés demain, a-t-il poursuivi.

"Ces statistiques génèrent presque toujours de gros mouvements, mais en plus comme les investisseurs n'auront pas de nouvelles de la Réserve fédérale américaine avant le 20 septembre, ces chiffres prendront d'autant plus de relief", a-t-il estimé.

Comme toujours, les investisseurs chercheront dans ce rapport, très pris en compte par la Fed dans la conduite de sa politique monétaire, la tonalité accommodante ou pas que pourrait adopter l'institution à l'automne.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a reflué à 0,453% contre 0,486% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France a aussi reculé à 0,719% contre 0,749%, tout comme celui de l'Italie à 1,988% contre 2,015%. Celui de l'Espagne a terminé quasiment stable à 1,452% contre 1,458%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à dix ans a terminé en recul de 1,149% contre 1,236%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt à dix ans baissait à 2,237% contre 2,271%. Celui à trente ans évoluait à 2,818% contre 2,856%, tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,3339% contre 1,359%.

afp/jh

© AWP 2017
Envoyer par e-mail