Bonds Europe: le marché de la dette temporise après sa nette détente post-BCE

Envoyer par e-mail
08/09/2017 | 18:43

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro ont repris leur souffle vendredi après leur forte détente de la veille dans le sillage de la réunion de la BCE et d'un accord sur le plafond de la dette aux États-Unis.

"Nous sommes aujourd'hui dans une journée de respiration par rapport à la séance importante d'hier" qui a été marquée par la réunion du conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a observé auprès de l'AFP Nicolas Forest, directeur de la gestion obligataire de Candriam.

"La BCE, de façon assez surprenante, a amené les taux d'intérêt à baisser fortement jeudi à la fois sur les pays les plus solides de la zone euro et sur ceux qui sont plus fragiles", a-t-il complété.

Le président de la BCE, Mario Draghi, a annoncé que l'institution de Francfort allait préciser en octobre les modalités de la réduction de son vaste programme d'achats de dette.

"Cela a généré une appréciation de l'euro, et comme les investisseurs pensent que l'euro va encore s'apprécier, ils achètent de la devise européenne et de la dette en euro pour placer leur argent", a expliqué M. Forest.

Mais nous pouvons aussi lier cette détente des taux souverains à l'actualité américaine, ajoute M. Forest, après "l'accord que Donald Trump a conclu avec les démocrates sur le plafond de la dette" qui a généré la désapprobation des chefs républicains.

Ce dernier "rend en effet très peu probable la mise en place par le président américain des réformes de stimulus budgétaire", a-t-il relevé.

Or la progression des marchés actions américains depuis l'élection de Donald Trump s'explique notamment par cette anticipation d'une vaste réforme fiscale aux États-Unis.

La limite de la dette américaine, qui devait être atteinte de facto fin septembre, sera suspendue jusqu'au 8 décembre, ce qui écarte jusqu'à cette date tout risque de défaut de paiement.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a fini quasiment inchangé à 0,312% contre 0,307% jeudi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

La situation a été similaire pour celui de la France, qui a terminé à 0,616% contre 0,614%.

Le rendement a dix ans de l'Espagne a pour sa part progressé à 1,544% contre 1,495% tout comme celui de l'Italie, à 1,959% contre 1,924%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à dix ans s'est tendu à 0,990% contre 0,972%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt à dix ans s'appréciait à 2,061% contre 2,039% jeudi, à l'instar de celui à trente ans à 2,681% contre 2,657%, tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,274% contre 1,262%.

afp/al

© AWP 2017
Envoyer par e-mail