Bonds Europe: le marché se détend, oubliant momentanément ses craintes

Envoyer par e-mail
10/07/2017 | 18:37

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro se sont fortement détendus lundi, les investisseurs reprenant leur souffle après une hausse importante et mettant de côté leurs craintes quant à un changement de politique monétaire des banques centrales.

Le marché obligataire a souffert lors de la semaine écoulée, après la publication des comptes rendus de la Réserve fédérale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE).

La Fed a déjà bien entamé sa normalisation monétaire, relevant ses taux directeurs à trois reprises depuis le mois de novembre.

De son côté, la BCE a semblé annoncer une inflexion, bien que légère, de sa politique accommodante.

Dans la foulée de ces annonces et de prises de paroles de banquiers centraux, les investisseurs avaient préféré délester leurs portefeuilles de dette, le taux allemand à dix ans retrouvant même des niveaux qu'il n'avait plus atteints depuis le 14 janvier 2016.

Dans un mouvement contraire ce lundi, "il y a une belle baisse", commente auprès de l'AFP Nordine Naam, un stratégiste de Natixis.

"Il est possible que ce soit en raison d'une sur-réaction ces derniers temps, et que le marché se stabilise après cette période" de surchauffe, poursuit-il.

Le reste de la semaine pourrait toutefois être un peu plus animé en événements, avec en point d'orgue l'audition de la présidente de la Fed, Janet Yellen, devant le Congrès américain, mercredi.

"Le marché semble croire qu'elle sera plutôt accommodante après toute une série d'indicateurs qui étaient décevants", remarque Nordine Naam.

Côté statistiques, les investisseurs attendront tout particulièrement vendredi les chiffres de l'inflation américaine, regardés de près par la Fed.

Les prix à la consommation (indice PPI) avaient reculé en mai pour la deuxième fois en trois mois, faisant repasser l'indice des prix sur un an sous la cible des 2% de la Fed. Ce qui n'avait toutefois pas empêché la banque centrale américaine de relever mi-juin ses taux directeurs.

A 18H00 (1600 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a terminé en recul à 0,540% contre 0,573% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France a aussi reflué à 0,910% contre 0,940%.

Le taux d'emprunt de l'Italie a suivi un mouvement de recul plus marqué, à 2,280% contre à 2,343%, tout comme celui de l'Espagne, à 1,671% contre 1,732%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à dix ans s'est aussi replié légèrement, à 1,268% contre 1,305%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt à dix ans baissait à 2,368% contre 2,386% vendredi. Celui à 30 ans évoluait à 2,922% contre 2,929%, tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,379% contre 1,399%.

afp/fr

© AWP 2017
Envoyer par e-mail