Bonds Europe: le marché temporise dans un contexte toujours porteur

Envoyer par e-mail
08/11/2017 | 18:22

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro ont peu varié mercredi, seuls les rendements des pays du sud de l'Europe enregistrant une légère tension après avoir nettement baissé la veille.

Cette petite remontée de leurs rendements s'explique surtout par un rattrapage, après "un resserrement assez violent (des écarts de rendements entre les dettes de ces pays et celle de l'Allemagne, qui fait référence) à la suite du discours de Mario Draghi annonçant que le programme de rachats d'actifs de la BCE serait prolongé jusqu'en septembre 2018", a expliqué auprès de l'AFP Laurent Geronimi, directeur de la gestion taux de Swiss Life Banque Privée.

Mais malgré la légère tension du jour, "le contexte reste plutôt favorable" pour ces pays, selon lui.

Les dettes des pays du sud de l'Europe restent en effet plébiscitées car elles offrent des rendements sur dix ans relativement attractifs par rapport à ceux des obligations allemandes ou françaises de même maturité, a complété M. Geronimi.

Quant aux taux d'emprunt des pays les plus solides de la zone euro, ils continuaient à bénéficier d'un environnement porteur alors que la Banque centrale européenne (BCE) a annoncé lors de sa dernière réunion monétaire qu'elle poursuivrait son soutien à l'économie pendant encore plusieurs mois.

- Test de la Fed -

"Il y a quand même actuellement une confiance des marchés sur les actions des politiques monétaires, Mario Draghi ayant rassuré tout le monde avec son discours très prudent" tandis que côté américain, le choix de Jerome Powell à la présidence de la Réserve fédérale américaine (Fed) a été perçu comme celui de la continuité, a-t-il souligné.

"Aujourd'hui, la vraie crainte est de savoir comment les banques centrales peuvent progressivement obtenir la remontée des taux d'intérêt", a jugé M. Geronimi.

Dans ce domaine, le vrai test sera la réunion de la banque centrale américaine en décembre alors que les investisseurs anticipent très largement une nouvelle hausse de taux de 25 points de base.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a fini quasiment stable à 0,326% contre 0,327% mardi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France a suivi la même trajectoire, terminant à 0,696% contre 0,688%.

Le taux d'emprunt à dix ans de l'Espagne s'est pour sa part tendu à 1,485% contre 1,408% tandis que celui de l'Italie est monté plus modestement, à 1,746% contre 1,702%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a lui aussi faiblement varié, finissant à 1,225% contre 1,231%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt à dix ans aux États-Unis était stable à 2,315%, à l'instar de celui à 30 ans à 2,777% tandis que le taux à deux ans s'établissait à 1,631% contre 1,629%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail