Bonds Europe: le marché temporise dans une semaine riche en émissions

Envoyer par e-mail
14/11/2017 | 18:30

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro ont à nouveau peu varié mardi, les investisseurs reprenant leur souffle après la vague de prises de profits enregistrée la semaine dernière, et alors que les prochains jours seront riches en émissions obligataires.

Le marché de la dette est un peu dans un "entre-deux", il se stabilise après "la grosse vague de prises de profits de la semaine dernière", les investisseurs attendant des informations supplémentaires pour se prononcer plus franchement, a expliqué à l'AFP Cyril Regnat, un stratégiste obligataire de Natixis.

Selon ce dernier, l'actualité macroéconomique restant très bonne, avec notamment une accélération de la croissance allemande au troisième trimestre, ressortie à +0,8%, ce n'est pas ce qui permet de changer la donne.

"Le marché est un tout petit peu complaisant car nous avons un pétrole relativement élevé et des niveaux de croissance qui sont supérieurs aux attentes, donc la réunion de la BCE du 13 décembre pourrait apporter des révisions d'anticipations de croissance et d'inflation en zone euro", ce qui devrait déboucher sur une poursuite de la remontée des taux, a-t-il estimé.

Par ailleurs, "nous avons un marché qui est en train de préparer les nombreuses adjudications de cette semaine, en particulier demain et après-demain où l'Allemagne, la France et l'Espagne vont procéder à de nouvelles émissions de dette", a ajouté M. Regnat.

"C'est la dernière grande semaine d'émissions obligataires de l'année car beaucoup de Trésors arrivent au terme de leurs programmes d'adjudications", a-t-il complété.

Les incertitudes entourant le futur texte de la réforme fiscale américaine contribuaient également à la prudence des investisseurs alors que les Républicains au Sénat débattent cette semaine de cette loi promise par le président Donald Trump.

"La probabilité que l'on ait une loi adoptée avant Thanksgiving est relativement faible", a ainsi prévenu M. Regnat.

A 18H00 (17H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a fini quasiment stable à 0,397% contre 0,417% lundi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Celui de la France a terminé lui aussi presque sans changement à 0,760% contre 0,779%.

Celui de l'Italie a également peu bougé à 1,829% contre 1,834%, tout comme le taux espagnol, qui a fini à 1,534% contre 1,532%.

Le taux d'emprunt à dix ans de la Grèce s'est pour sa part également stabilisé à 5,083%, restant proche du seuil des 5% au-dessous duquel il n'est pas repassé depuis décembre 2009, contre 5,071% la veille.

En dehors de la zone euro, le taux britannique a également peu varié à 1,321% contre 1,328%.

A la fermeture des marchés européens, le taux d'emprunt à dix ans aux États-Unis baissait très légèrement à 2,384% contre 2,406%, tout comme celui à trente ans qui reculait à 2,843% contre 2,871% tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,687% contre 1,681%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail