Bonds Europe: le mouvement de tension se poursuit alors que le risque s'éloigne

Envoyer par e-mail
12/09/2017 | 18:40

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro ont continué à se tendre mardi dans un contexte général de soulagement alors que les craintes entourant l'ouragan Irma et la Corée du Nord ne se sont pas matérialisées.

"L'ouragan Irma a fait visiblement beaucoup moins de dégâts que prévu aux Etats-Unis, donc tout le monde est soulagé", et en particulier les réassureurs, a expliqué Eric Vanraes, un gérant obligataire de la banque suisse Eric Sturdza.

Comme par ailleurs "il n'y a pas eu d'escalade avec les Coréens du Nord ce week-end, depuis hier (lundi) les marchés actions remontent et les marchés obligataires à l'inverse se retendent un petit peu", a-t-il ajouté.

"Le corollaire à tout cela est quand même une baisse assez sensible de l'euro-dollar puisque la monnaie unique, après s'être approchée des 1,21 dollar vendredi, est redescendue aux alentours de 1,19 ce mardi", a détaillé M. Vanraes.

Selon ce dernier en effet, le léger renforcement du dollar depuis ses plus bas de vendredi explique que la tension des taux soit encore plus sensible sur le marché américain.

"Comme le dollar se renforce, les marchés actions américains saluent cette appréciation avec beaucoup plus d'intérêt que les marchés européens, entraînant une tension plus forte sur les taux obligataires", a détaillé M. Vanraes.

Par ailleurs, du côté des statistiques économiques, "il n'y avait rien de spécial aujourd'hui (mardi)", a estimé M. Vanraes.

Dans ce contexte, les déclarations de Benoit Coeuré, membre du directoire de la BCE, lundi sont passées au second plan alors que, pour M. Vanraes, "il a quand même dit quelque chose de très intéressant puisqu'il pense que la persistance des faibles niveaux de pression inflationniste peut faire que la politique actuelle de la BCE dure plus longtemps".

De son côté, la tension du taux britannique a été accentuée par la publication d'une accélération de l'inflation en août sur un an au Royaume-Uni (+2,9%), à deux jours d'une réunion de politique monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE).

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne s'est tendu à 0,401% contre 0,336% lundi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

La situation a été similaire pour celui de la France, qui a terminé à 0,699% contre 0,633%.

Le taux d'emprunt à dix ans de l'Espagne s'est également apprécié quoique plus modestement, à 1,602% contre 1,566%, tandis que celui de l'Italie est monté à 2,025% contre 1,968%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à dix ans s'est très fortement tendu à 1,135% contre 1,045%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt à dix ans montait à 2,169% contre 2,131% lundi, à l'instar de celui à trente ans, à 2,775% contre 2,743%, tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,335% contre 1,319%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail