Bonds Europe: les taux se tendent après leur net recul post-Fed de la veille

Envoyer par e-mail
13/07/2017 | 18:56

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt en zone euro se sont tendus jeudi, au lendemain d'un mouvement de détente dans le sillage du discours de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen.

Les taux connaissent un "rattrapage technique" ce jeudi après avoir nettement reflué la veille, a expliqué Antoine Lesné, responsable stratégie et recherche chez SPDR ETF (filiale de State Street Global Advisors).

Selon l'analyste, ce phénomène était un réajustement après le fort mouvement d'achats qui a eu lieu sur les dettes souveraines mercredi.

Les rendements des obligations d'Etat en zone euro ont en effet été portés par la perspective d'une normalisation plus lente que prévu de la politique monétaire de la Fed après le discours jugé très prudent de Janet Yellen devant la Chambre des représentants.

Les membres de la Fed sont visiblement "un peu moins sûrs de l'effet transitoire de la faiblesse de l'inflation", a précisé M. Lesné, alors que l'indice des prix à la consommation (CPI), attendu stable, sera publié vendredi aux Etats-Unis.

Les prix à la production américains, qui entrent dans le calcul de l'inflation, ont néanmoins légèrement augmenté en juin à la surprise des analystes qui s'attendaient à ce qu'ils tombent dans le rouge.

Mais "la grosse question, c'est surtout le début de la réduction de la taille du bilan de la Fed qui va commencer graduellement", a estimé M. Lesné, soulignant que Janet Yellen allait sans doute utiliser la réunion du mois de septembre pour annoncer le début de cette normalisation.

Cela pourrait conduire, selon M. Lesné, à une remontée légère des rendements à terme mais qui se fera de façon très graduelle puisque la présidente de la Fed a indiqué que ce processus de réduction de la taille de son bilan pourrait durer jusqu'en 2022.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne s'est tendu à 0,603% contre 0,579% mercredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise. Il a atteint en séance un plus haut depuis fin décembre 2015.

Celui de la France a suivi la même tendance à 0,881% contre 0,863%.

Le taux d'emprunt de l'Italie a progressé de manière plus prononcée, à 2,331% contre 2,259%, tout comme celui de l'Espagne, à 1,705% contre 1,643%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à dix ans a aussi gagné du terrain, à 1,302% contre 1,261%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt à 10 ans se tendait à 2,355% contre 2,318% mercredi. Celui à 30 ans évoluait à 2,923% contre 2,883%, tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,367% contre 1,343%.

afp/al

© AWP 2017
Envoyer par e-mail