Bonds Europe: pause du marché de la dette à la faveur d'une séance calme

Envoyer par e-mail
07/08/2017 | 18:30

Paris (awp/afp) - Le marché de la dette a peu bougé lundi, profitant d'une séance calme pour marquer une pause après la petite tension générée vendredi par des chiffres d'emploi aux États-Unis meilleurs.

"Le marché se stabilise après le rapport mensuel sur l'emploi aux États-Unis, relativement bon publié vendredi", a souligné auprès de l'AFP Cyril Regnat, un stratégiste obligataire de Natixis.

L'économie américaine a créé 209.000 emplois le mois dernier alors que les analystes s'attendaient à 181.000 nouvelles embauches et le taux de chômage est retombé à un plus bas niveau en 16 ans.

Cette publication supérieure aux attentes a alimenté un scénario moins accommodant de la Réserve fédérale américaine et donc moins favorable au marché obligataire.

Mais au final, "le marché a relativement bien tenu", car la tension n'a pas été très marquée, "ce qui montre que les investisseurs accordent actuellement plus d'importance à ce qui se passe du côté de l'euro et du dollar", a estimé M. Regnat.

"Tant qu'il n'y aura pas de baisse plus ferme de l'euro face au dollar, le marché obligataire va avoir du mal à abandonner sa tendance à se détendre", a-t-il poursuivi.

"Car ce qui trotte dans l'esprit de tous les investisseurs actuellement, c'est qu'une appréciation de quasiment 5% de l'euro risque de peser dans la balance en septembre et de compliquer la donne pour la Banque centrale européenne", a-t-il ajouté.

A 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne a fini quasiment stable à 0,459% contre 0,468% vendredi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité a aussi peu bougé à 0,738% contre 0,748%.

Celui de l'Italie a reculé à 1,994% contre 2,022%, tout comme et celui de l'Espagne à 1,459% contre 1,483%. Ce petit recul est lié à des facteurs techniques, a expliqué M. Regnat.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à dix ans a reculé à 1,139% contre 1,176%.

A la fermeture des marchés européens, aux États-Unis, le taux d'emprunt évoluait à 2,257% contre 2,262%, et de celui à trente ans à 2,836% contre 2,842%, tandis que le taux à deux ans s'affichait à 1,355% contre 1,351%.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail