Bonds Europe: tension des taux français et allemand

Envoyer par e-mail
16/05/2017 | 18:46

Paris (awp/afp) - Les taux d'emprunt de la France et de l'Allemagne se sont légèrement tendus mardi tandis que ceux des pays les moins solides de la zone euro ont reflué ou se sont stabilisés, traduisant un retour du goût pour le risque chez les investisseurs.

Nous observons un resserrement "des spreads (écarts de taux) de tous les pays, la France, l'Italie, l'Espagne par rapport (au taux de) l'Allemagne", a souligné auprès de l'AFP Laurent Geronimi, directeur de la gestion taux de Swiss Life Banque Privée.

Ce rapprochement des taux d'emprunt à dix ans des différents pays de la zone euro avec le Bund allemand, qui sert de référence et est considéré comme la valeur refuge par excellence, exprimait un recul de l'aversion pour le risque sur le marché obligataire.

Les investisseurs étaient en effet rassurés, selon M. Geronimi, par les derniers développements européens dans le sillage de la rencontre entre le président français et la chancelière allemande lundi à Berlin.

La confiance des investisseurs a été "renforcée en zone euro après la rencontre entre Emmanuel Macron et Angela Merkel qui veulent aujourd'hui refonder l'Europe", a expliqué M. Geronimi, ce qui a tendance à les détourner des dettes souveraines, en particulier allemande et française, au profit d'actifs plus risqués comme les marchés actions ou les obligations des pays plus fragiles de la zone euro.

Pour M. Geronimi en effet, le fait que le risque politique reste très limité après l'élection d'Emmanuel Macron et la victoire du parti d'Angela Merkel lors d'un scrutin local ce week-end renforcent l'idée d'une refonte de la zone euro.

La chancelière allemande et le président français se sont dits ouverts si nécessaire lundi à l'idée d'un changement des traités pour réformer l'Europe en crise face à la montée des populismes. Emmanuel Macron s'est en outre efforcé de rassurer son hôte allemande en affirmant qu'il était opposé à l'idée d'une mutualisation des dettes du passé des pays de la zone euro, un chiffon rouge en Allemagne.

À 18H00 (16H00 GMT), le taux d'emprunt à dix ans de l'Allemagne s'est tendu à 0,435% contre 0,420% lundi à la clôture du marché secondaire, où s'échange la dette déjà émise.

Le rendement de même maturité de la France est aussi monté à 0,891% contre 0,880%.

Le taux d'emprunt de l'Italie a en revanche reculé à 2,237% contre 2,277%, tandis que celui de l'Espagne s'est stabilisé à 1,628% contre 1,632%.

En dehors de la zone euro, le taux britannique à 10 ans a légèrement reculé à 1,131% contre 1,138%.

A la clôture du marché européen, aux États-Unis, le taux à dix ans s'affichait en baisse à 2,320% contre 2,343%. Le taux à trente ans refluait aussi à 2,986% contre 3,006% tandis que le taux à deux ans ressortait à 1,295% contre 1,299% lundi.

afp/lk

© AWP 2017
Envoyer par e-mail