Bourse Zurich: légère hausse attendue à l'ouverture après de nouveaux sommets US

Envoyer par e-mail
12/01/2018 | 08:51

Zurich (awp) - La Bourse suisse devrait entamer la dernière séance de sa première semaine complète de l'année sur une légère hausse. La veille Wall Street a atteint de nouveaux sommets sous l'effet de l'envolée des prix du pétrole et dans l'expectative d'une saison de résultats d'entreprises faste. La place tokyoïte en revanche a une nouvelle fois été pénalisée par la fermeté du yen, qui a pesé sur ses valeurs exportatrices.

Après un bref trou d'air mercredi, les marchés américains ont repris leur rythme de croisière. Les inquiétudes concernant un raffermissement de la politique monétaire et les tensions entre le Canada et les Etats-Unis dans le cadre du traité de libre-échange nord-américain (Alena) semblent être passées au second plan, estiment les analystes de CMC Markets.

En Europe, la publication des dernières minutes de la Banque centrale européenne (BCE), laissant présager une révision de sa communication sur sa politique monétaire plus tôt que prévu, a contribué à renforcer l'euro par rapport à la plupart des devises.

La Chine a vu son commerce extérieur rebondir en 2017 à la faveur d'une demande mondiale robuste et d'une meilleure conjoncture. Son excédent commercial a diminué avec la plupart de ses partenaires, à l'exception notable des Etats-Unis.

La France devrait publier dans la matinée ses chiffres définitifs pour l'inflation en décembre, et à la mi-journée les prix dans la grande distribution et à la consommation.

Dans l'après-midi, on attend outre-Atlantique les chiffres de l'inflation décembre et les ventes au détail pour le mois de décembre, ainsi que les stocks et ventes des entreprises en novembre.

A 08h20, le SMI s'adjugeait 0,26% à 9528,65 points dans les échanges avant-Bourse compilés par la banque Julius Bär. Toutes les valeurs vedettes étaient attendues en hausse à l'ouverture, la plupart oscillant autour de +0,3%.

Avec une poussée attendue de 1,7%, Aryzta sortait du lot. Le boulanger industriel helvético-irlandais a nommé Dave Johnson au poste de directeur général (CEO) pour la région Amérique du nord et John Hefferman à celui de directeur de la stratégie (CSO).

Partners Group s'étoffait de 1,0% au lendemain de la publication de ses actifs sous gestion. JPMorgan a revu à la hausse son objectif de cours et confirmé sa recommandation d'achat du titre.

Zurich Insurance (+0,8%) se distinguait également, sans nouvelle particulière. Les bancaires UBS et Credit Suisse (+0,3%) suivaient la tendance générale, alors que Julius Bär (+0,2%) restait légèrement en retrait. Dans la journée, les banques JPMorgan Chase et Wells Fargo devraient donner le coup d'envoi de la saison des résultats outre-Atlantique.

Les défensives Nestlé, Novartis et Roche prenaient toutes 0,2%. Le dernier nommé a obtenu le feu vert européen pour son médicament Ocrevus (ocrelizumab) pour le traitement de la sclérose en plaques (SEP) récurrente et primaire progressive.

Sur le marché élargi Hypothekarbank Lenzburg (pas de cours avant-Bourse) a dégagé en 2017 un bénéfice net en hausse, gâce notamment à ses activités de crédit.

Le fabricant d'instruments de mesure Inficon (pas de cours avant-Bourse) s'attend à dégager un bénéfice d'exploitation de 73 mio USD en 2017, en forte progression de 43,1% sur un an.

Le courtier en ligne Swissquote (pas de cours avant-Bourse) dit s'attendre à boucler l'exercice 2017 sur un produit total de 186 mio CHF, soit 8 mio au-dessus des prévisions formulées précédemment, selon des chiffres provisoires.

buc/fr

© AWP 2018
Envoyer par e-mail