Bourse Zurich: proche de l'équilibre, peu d'impulsion

Envoyer par e-mail
17/03/2017 | 12:45

Zurich (awp) - La Bourse suisse reste proche de l'équilibre vendredi en milieu de séance. En ce jour d'échéance Eurex, le négoce se déroule dans le calme à la fin d'une semaine marquée par les résultats d'entreprises et les banques centrales. Jeudi, Wall Street a fini sans tendance. Au Japon, le Nikkei a cédé un peu de terrain

Sur le plan macroéconomique, la zone euro a enregistré en janvier un déficit commercial de 600 millions d'euros, contre un excédent de 4,8 milliards d'euros en janvier 2016. Les exportations des biens des 19 pays de la zone ont atteint 163,9 milliards d'euros, en hausse de 13% par rapport à janvier 2016. Dans le même temps, les importations depuis le reste du monde ont progressé de 17%, pour atteindre 164,5 milliards d'euros.

Cet après-midi on attend notamment aux Etats-Unis l'indice de confiance des consommateurs en mars et l'indicateur composite d'activité économique en février.

Par ailleurs, les ministres des Finances et directeurs de Banques centrales des pays du G20 ont débuté vendredi à Baden-Baden une réunion de deux jours. Le gouvernement de Donald Trump va se frotter pour la première fois in vivo à l'ordre économique mondial, laissant augurer d'échanges tendus sur la question du libre-échange.

Vers midi, le SMI gagnait 0,08% à 8674,49 points. Le SLI avançait de 0,13% à 1378,31 points et le SPI de 0,12% à 9620,14 points. Sur les 30 valeurs vedettes, 16 gagnaient du terrain, 13 en perdaient et Sonova était stable.

Galenica (+1,5%) venait en tête des gagnants. L'investisseur Martin Ebner a renforcé sa participation à 20,38% contre 18,04% précédemment, alors que le groupe de santé se trouve en voie de scission.

Le tableau des gagnants était complété par la défensive Swisscom (+0,6%), ainsi par les cycliques Geberit (+0,8%), Adecco (+0,4%) et Kühne+Nagel (+0,6%). HSBC a abaissé l'objectif de cours de l'opérateur historique et a confirmé "hold". Le logisticien a annoncé deux acquisitions dans la logistique pharma jeudi soir.

Aux bancaires, la tendance était légèrement positive pour les deux grandes banques: UBS gagnait 0,3%, Credit Suisse 0,5%. Julius Bär perdait 0,3%.

Les poids lourds avançaient en ordre dispersé: Roche (+0,2%) remontait au lendemain d'un fort recul lié au paiement du dividende. Novartis gagnait 0,1% et Nestlé cédait 0,4%. Macquarie a relevé l'objectif de cours de l'action du géant de Vevey, mais a confirmé "underperform", voyant plus de croissance du bénéfice pour le concurrent Unilever.

Dans le camp des perdants, Dufry cédait 1,7% et tenait la lanterne rouge. Baader Helvea a relevé l'objectif de cours et a confirmé "buy", saluant notamment la bonne croissance organique au dernier trimestre 2016, la tendance devant se poursuivre cette année. Richemont (-0,2%), Aryzta (-1,4%) et Givaudan (-0,2%) cédaient aussi du terrain. Bernstein a légèrement abaissé l'objectif de cours du leader mondial des arômes et parfums et a confirmé "underperform" anticipant notamment un impact négatif de la hausse des prix des matières premières sur la rentabilité.

Clariant (-0,1%) était repassé au rouge après un début positif. Le chimiste a été admis sur l'indice SPI Select Dividend 20 de la Bourse suisse, regroupant les sociétés à rendement de dividende élevé. Selon de récentes rumeurs en Allemagne, un rapprochement pourrait intervenir ente le Bâlois et son concurrent Evonik. Clariant a cependant réaffirmé fin février son intention de rester indépendant.

Sur le marché élargi, Sunrise (+0,6% à 75,25) bénéficiait d'un début de couverture avec recommandation "buy" et objectif cours à 86 CHF par HSBC. Bachem (+1,6%) et Lastminute.com (stable) ont dévoilé leur performance annuelle.

Valiant (+0,3%) veut racheter pour un maximum de 55 mio CHF la petite banque régionale Triba.

rp/jh

© AWP 2017
Envoyer par e-mail