Bourse de Francfort: le Dax (+0,23%) tiré par l'industrie

Envoyer par e-mail
13/09/2017 | 17:51

Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a terminé sur une nouvelle hausse mercredi, sur sa lancée des séances précédentes, soutenue par les valeurs industrielles sur fond de léger repli de l'euro.

L'indice vedette Dax a gagné 0,23% pour finir à 12.553,57 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes a cédé 0,26% à 25.243,51 points.

"Le Dax se bat actuellement avec le seuil des 12.500 points" et réagit surtout au niveau de l'euro face au dollar, explique Milan Cutkovic, stratégiste d'AxiTrader.

La légère détente sur ce front mercredi, avec une monnaie unique s'échangeant à 1,19 dollar, a soutenu la place francfortoise et ses nombreux groupes tournés vers l'export.

D'un point de vue technique, l'indice vedette pourrait ensuite pousser "jusqu'à 12.700 points", poursuit M. Cutkovic, qui rappelle cependant que septembre est traditionnellement un mois de turbulences boursières.

Seul indicateur du jour en Allemagne, l'inflation a été confirmée à 1,8% pour le mois d'août, se rapprochant de l'objectif de 2% fixé par la Banque centrale européenne pour toute la zone euro.

Du côté des valeurs, le secteur automobile, réuni à Francfort pour un salon "de la honte" post-dieselgate, selon le quotidien des affaires Handelsbaltt, a fini dans le vert, s'animant au gré des annonces des constructeurs.

Volkswagen a gagné 0,74% à 136,60 euros et BMW 0,56% à 84,07 euros, après avoir annoncé une hausse de 4,2% de ses ventes en août, principalement grâce au succès de sa Mini Countryman. Daimler a pris pour sa part 0,63% à 65,67 euros.

Merck KGaA a fini en tête des valeurs vedettes, progressant de 1,97% à 97,99 euros après une note favorable de la banque Berenberg, qui a relevé sa recommandation à "acheter", avec un objectif de cours rehaussé à 116 euros.

Le conglomérat industriel Siemens (+1,17% à 116,90 euros) a également été recherché.

Lufthansa a cédé 1,18% à 22,71 euros, alors que l'incertitude demeure sur ses chances d'obtenir les activités les plus rentables d'Air Berlin (+9,12% à 36 centimes d'euros hors indice), en partie clouée au sol depuis mardi par la vague d'arrêts maladie de ses pilotes.

Bayer (+0,22% à 111,55 euros) a oscillé avec le marché, après l'annonce de la vente d'une nouvelle tranche de sa participation dans sa filiale de chimie de spécialités Covestro, soit 19 millions euros d'actions, représentant 9,4% du capital.

afp/rp

© AWP 2017
Envoyer par e-mail