Chicago hebdo: blé et maïs reculent, marché recentré sur les USA

Envoyer par e-mail
21/04/2017 | 19:24

CHICAGO (awp/afp) - Les cours du blé et du maïs ont reculé cette semaine à Chicago, les investisseurs se concentrant de nouveau sur les cultures américaines, et le soja a également baissé.

Le mouvement a été particulièrement marqué pour le blé, dont les cultures d'hiver approchent progressivement de leur maturité aux Etats-Unis.

"L'évaluation des cultures est au dessus de la moyenne et s'améliore de semaine en semaine", a mis en avant Bill Nelson de Doane Advisory.

Après la douceur des mois de février et mars, les cultures de blé d'hiver américain ont profité de pluies bienvenues qui ont alterné avec de bonnes journées, chaudes et ensoleillées.

"Cela a tout simplement été un environnement idéal", a jugé M. Nelson.

Dans le même temps, les semis de blé de printemps dans le nord du pays ont pu progresser sans encombre.

Concernant le maïs, les prix ont souffert en cours de semaine d'un retournement des prévisions météorologiques, qui semblent désormais laisser des fenêtres de beau temps pour procéder aux semis, dont la saison s'étend en principe jusqu'à la mi-mai.

"Il semblait qu'il allait pleuvoir, pleuvoir, pleuvoir... et maintenant on dirait que l'on va avoir l'opportunité de semer dans les jours à venir et cela refait baisser les prix", a détaillé Bill Nelson.

Cela semblait particulièrement le cas pour les principales régions de culture et notamment pour l'Iowa (centre des Etats-Unis), premier producteur du pays, où l'on n'attend peu ou pas de pluies avant mardi.

Pour l'instant "l'avance des semis a connu un lent démarrage, à 6%", a indiqué Dewey Strickler de Ag Watch Markets Advisors.

Pour la semaine à venir, l'évolution du temps et son impact sur l'avancée des semis devrait rester au coeur de l'attention du marché.

Les mouvements du soja ont été moins importants, deux forces continuant de s'équilibrer: une récolte sud-américaine qui s'annonce abondante et une demande à l'export qui reste dynamique pour l'oléagineux américain.

A ce sujet, un nouvel achat important de soja américain a été annoncé vendredi.

"Il est inhabituel de voir un achat aussi important pour du soja de la +vieille+ récolte en cette période de l'année", a fait remarquer Bill Nelson.

A partir du début de mois de mai, les investisseurs se pencheront sur les conditions de semis de l'oléagineux, que les agriculteurs américains ont l'intention de cultiver sur des surfaces très importantes.

Pour l'ensemble des produits agricoles, ils garderont un oeil sur l'élection présidentielle française dont l'issue apparait toujours aussi incertaine avant le premier tour ce week-end et sur le développement des relations commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires commerciaux après le lancement d'une procédure spéciale visant les importations américaine d'acier jeudi, ce qui avait alors jeté un coup de froid sur le marché.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en juillet, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,6325 dollars, contre 3,7800 dollars en fin de semaine précédente.

Le boisseau de blé pour juillet, lui aussi le plus actif, valait 4,1925 dollars, contre 4,4275 dollars auparavant.

Le boisseau de soja pour juillet, là encore le plus échangé, coûtait 9,5800 dollars, contre 9,6625 dollars précédemment .

lla/gib

© AWP 2017
Envoyer par e-mail