Coton: les cours rebondissent après la frayeur des menaces chinoises

Envoyer par e-mail
13/04/2018 | 20:40

avec cours de clôture

NEW YORK (awp/afp) - Les cours du coton échangé à New York, secoués un temps par la menace de sanctions chinoises, ont poursuivi leur rebond cette semaine à la faveur d'une demande solide et d'interrogations sur les récoltes à venir.

Le prix de la fibre blanche avait chuté début avril quand la Chine avait menacé de riposter à des mesures américaines en imposant des barrières douanières sur toute une liste de produits, dont le coton.

"Le marché est encore en train de s'ajuster à une éventuelle baisse de la demande chinoise, sans toutefois vraiment s'inquiéter d'une réelle diminution des ventes", estime Jack Scoville de Price Futures Groupe.

"La Chine est un acheteur important de coton américain, qui a besoin de sa qualité supérieure pour mélanger à sa propre production", remarque-t-il.

De plus, "les Etats-Unis vendent aussi beaucoup de coton en Asie du Sud-Est, dont une bonne partie arrive en Chine sous la forme de produits transformés", note-t-il.

Les investisseurs estiment que si Pékin imposait des sanctions, "cela se traduirait par une augmentation des ventes vers les autres pays d'Asie du Sud-Est, vers lesquels les acheteurs chinois se tourneraient ensuite."

En attendant, les commandes de coton américain restent "étonnament solides dans la mesure où il n'en reste plus beaucoup à vendre", remarque Peter Egli de Plexus Cotton.

Selon un rapport mensuel du ministère américain de l'Agriculture (USDA), les Etats-Unis ont vendu 209.800 balles de coton à des acheteurs étrangers lors de la semaine achevée le 5 avril. C'est moins que les semaines précédentes mais toujours élevé pour cette époque de l'année.

Dans ce contexte les agriculteurs américains prévoient toujours de planter plus de coton que l'an dernier même si les conditions météorologiques ne s'annoncent pas des plus favorables au Texas, où la sécheresse pourrait affecter la récolte.

Autre source de soutien au cours: la production pourrait aussi diminuer en Inde.

"La récolte qui s'annonçait bonne jusqu'à présent a dû être ajustée à la baisse ces dernières semaines en raison d'une invasion massive des champs par le ver rose du cotonnier, en particulier dans les Etats du Maharashtra et du Telangana", soulignent les analystes de Commerzbank.

"On parle déjà d'une diminution de 10% à 15% des superficies consacrées au coton dans le pays", indiquent-ils.

La livre de coton pour livraison en mai, le contrat le plus actif sur l'Intercontinental Exchange (ICE), a terminé vendredi à 83,41 cents contre 82,54 cents à la clôture vendredi dernier (+1,05%).

L'indice Cotlook A, moyenne quotidienne des cinq prix du coton les plus faibles sur le marché physique dans les ports d'Orient, s'affichait à 93,05 dollars les 100 livres jeudi, contre 89,05 dollars la semaine précédente (+4,49%).

jum/pb

© AWP 2018
Envoyer par e-mail