ETF : Le succès croissant des ETF

Envoyer par e-mail
09/03/2017 | 16:44
L’intérêt pour les ETF ne se dément pas cette année : on observe des encours dépassant le cap des 3 000 milliards de dollars en 2016, et qui pourraient bientôt dépasser les 4 000 milliards.
Les graphiques ci-dessous mettent en lumière la progression du nombre d’actifs détenus dans toutes les zones géographiques.

 


Pour avoir une vision détaillée de la progression des encours des ETF en fonction des zones, nous avons recensé pour chacune d’elles le montant en milliard de dollars. On peut observer les niveaux d’encours les plus importants aux Etats-Unis et en Europe, en notant que leur évolution est en perpétuelle croissance. A l’inverse, il y a depuis 2012 une constante diminution de l’ensemble des actifs détenus en Amérique Latine s’élevant à -40%, avec le niveau d’encours le plus faible des six zones. De fortes progressions sont observées au Canada et au Japon, avec respectivement +31% et +27% de 2015 à 2016.







Notre étude se porte sur les 2270 ETF actions émis par les émetteurs nord-américains ou européens l’objectif étant de faire ressortir les thèmes phares du moment. Afin de visualiser ce qui se fait le plus sur le marché, nous avons ordonné dans un premier graphique les différents objectifs en fonction du nombre de fois où ils ont été choisi par des fonds. Nous faisons également ressortir le poids des objectifs mais cette fois-ci en mettant en perspective le niveau d’encours relatif à chacun d’eux.





L’objectif « large cap » rencontre un grand succès, tant au niveau du nombre de fonds l’ayant choisi qu’en termes d’actifs détenus. Néanmoins, nous portons un intérêt particulier à l’objectif « thématique » car il fait partie de notre top 10 et qu’il contient les secteurs spécifiques les plus tendances du moment, sans oublier leur développement massif.

En décomposant les différents secteurs entrant dans cet objectif, nous avons distingué quatorze thèmes principaux. Un premier graphique illustre le montant des actifs détenus pour chacun des secteurs en millions de dollars pour 2016 et 2017. En termes d’encours, apparaîssent en tête de liste cette année le domaine de la technologie, des infrastructures et des investissements socialement responsables.  



Le second graphique nous permet de mettre en lumière le pourcentage d’évolution sur un an pour ces différents thèmes. Le secteur des consommations cycliques se place alors en premier, suivi de la santé, ce qui signifie qu’en termes d’évolution d’actifs, ce sont les secteurs les plus attrayants. Cela n’est pas si évident lorsque l'on s’intéresse uniquement au niveau d’encours, comme il apparaît dans le premier graphique. 

Le domaine de la technologie est autant intéressant en termes d’actifs détenus (plus de 2600 millions de dollars en mars 2017), qu’en termes d’évolution d’encours (+138% en un an). Il en est de même pour les investissements socialement responsables (avec plus de 2100 millions d’encours au début du mois, et une progression de 73% d’actifs détenus en un an). 



Si l’on revient sur notre Top 10 de départ, la technologie n’en faisait pas partie mais arrivait non loin derrière (en douzième position sur 96). Après avoir décortiqué notre objectif « thématique », on s’aperçoit que c’est le domaine le plus intéressant, avec celui des investissements socialement responsables. On peut alors être convaincu de l’attractivité de ce secteur. Il est judicieux aujourd’hui d’investir aux Etats-Unis et au Japon, tant pour le domaine de la technologie que pour celui des investissements socialement responsables.



En conclusion, les perspectives du marché des ETF sont positives, les investisseurs ont davantage recours à ces véhicules financiers, et cette évolution devrait se poursuivre dans les années à venir. Ils bénéficient d’un panel de choix d’investissement de plus en plus large, parfois orienté vers des classes d’actifs de niche. Les prix demeurent relativement bas et la réglementation en vigueur est solide, notamment en ce qui concerne la liquidité du marché.
Anaïs Lozach
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail