FXCM Inc : FXCM épinglé par la CFTC aux Etats-Unis

Envoyer par e-mail
07/02/2017 | 15:40
La Commodity Futures Trading Commission (CFTC), autorité de surveillance des marchés américains de matières premières et dérivés, a annoncé cette nuit une série de sanctions contre FXCM, dont le siège est à New York, ainsi qu'à l'encontre de sa maison mère, FXCM Holdings, et de deux de ses associés fondateurs : FXCM ne peut désormais plus intervenir sur le marché américain.

La CFTC considère que, dès septembre 2009 et au moins jusqu’en 2014, FXCM a trompé ses clients particuliers en affirmant éliminer tout conflit d’intérêts grâce à sa plateforme « No Dealing Desk ».
Alors que le courtier prétendait que son résultat financier était indépendant des profits et des pertes réalisés par ses clients, le risque étant assumé par des banques et des teneurs de marchés indépendants (dont le rôle est d’assurer la liquidité sur ladite plateforme), la CFTC a constaté au contraire que FXCM était directement intéressé par le plus important de ces teneurs de marché. Ce dernier, qui avait été créé par l’un des cadres de FXCM, reversait ainsi au courtier la majorité des revenus générés par la tenue de marché. Or, pour assurer la liquidité, le teneur de marché prend nécessairement des positions opposées aux clients, d'où le conflit d'intérêts souligné par l'autorité américaine.
Le courtier aurait par ailleurs dissimulé à la National Futures Association (NFA) son rôle dans la création du teneur de marché ainsi que le fait que son propriétaire était un ancien cadre de FXCM. Deux des associés fondateurs de FXCM sont également visés à titre personnel par l’enquête de la CFTC, dans la mesure où ils contrôlaient la société au cours de la période considérée.

 
En 2009, FXCM aurait ainsi chargé un de ses cadres de créer un système de trading algorithmique destiné à remplacer ou à tout le moins concurrencer ses teneurs de marché indépendants. Alerté par son service de la conformité quant au risque de conflit d’intérêts, FXCM a décidé que le salarié devait créer sa propre structure, afin d’opérer en tant que teneur de marché externe à FXCM. Dans ce cadre, la structure reversait 70% des revenus générés à FXCM, ce qui représenterait environ 77 millions de dollars sur la période considérée.
 
Sans admettre leur culpabilité, FXCM, FXCM Holdings et les associés mis en cause ont soumis une offre de règlement amiable, acceptée par la CFTC. Les mis en cause acceptent ainsi de s’acquitter, de manière conjointe et solidaire, d’une amende civile de 7 millions de dollars dans le délai de 10 jours. Par ailleurs FXCM s’est engagé à ne pas accepter de nouvelles ouvertures de compte, à révoquer son agrément à exercer sur le territoire américain dans les trente jours et à ne plus jamais soumettre une nouvelle demande d’agrément, que ce soit directement ou indirectement.

A noter que FXCM a déjà annoncé que Gains Capital Holdings allait racheter sa clientèle américaine.

  
 
Consulter le communiqué de presse de la CFTC (en anglais) :
http://www.cftc.gov/PressRoom/PressReleases/pr7528-17#PrRoWMBL
 
Consulter l’ordonnance de la CFTC (en anglais) :
http://www.cftc.gov/idc/groups/public/@lrenforcementactions/documents/legalpleading/enfforexcapitalorder020617.pdf 



Charlie Bobillier
© Zonebourse.com 2017
Envoyer par e-mail