Francfort à couvert avant la BCE (Dax: -0,35%)

Envoyer par e-mail
17/07/2017 | 18:05

Francfort (awp/afp) - Les investisseurs de la Bourse de Francfort sont restés en retrait lundi, évitant toute prise de risques avant une réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi dont ils redoutent de mauvaises surprises.

L'indice vedette Dax a terminé sur une baisse de 0,35% à 12.587,16 points et le MDax des valeurs moyennes a glissé de 0,10% à 25.136,22 points.

Le marché est "paralysé par la crainte que le président de la BCE, Mario Draghi, ne dise quelque chose qui puisse conduire à une poursuite du renchérissement de l'euro" face au dollar, estime Jochen Stanzl, analyste de CMC Markets.

"La retenue devrait donc rester le mot d'ordre jusqu'à jeudi", ajoute-t-il, en relevant que ces peurs ne sont pas forcément fondées.

L'inflation en zone euro a ralenti en juin pour s'établir à 1,3%, a confirmé lundi l'Office européen des statistiques Eurostat. La hausse des prix n'étant pas encore au niveau de près de 2% recherché par la BCE sur le moyen terme, l'institution de Francfort n'est donc pas particulièrement sous pression pour resserrer sa politique monétaire, actuellement très généreuse.

Mais la place Francfortoise reste marquée par la mini-vague de panique de fin juin, quand les investisseurs avaient vu dans une phrase de Mario Draghi le signe annonciateur d'un virage monétaire plus proche qu'escompté.

Sur le Dax, le groupe aérien Lufthansa a pris 1,03% à 21,12 euros, dans le sillage du feu vert du premier syndicat de pilotes de son rival Air France-KLM pour créer une filiale à coûts réduits.

L'équipementier sportif Adidas a enregistré un gain de 0,72% à 181,90 euros, soutenu lui par la bonne fortune de son concurrent allemand Puma. Ce dernier, coté sur l'indice SDax des petites valeurs, a été applaudi en Bourse après avoir relevé pour la deuxième fois de l'année ses ambitions pour l'exercice 2017. Son titre a terminé en hausse de 1,25%, après avoir grimpé de plus de 5% en séance.

Porté par un excellent deuxième trimestre, Puma vise désormais une croissance annuelle de ses recettes hors effets de change comprise entre 12 et 14%, contre une hausse légèrement supérieure à 10% attendue jusqu'alors, et un bénéfice opérationnel Ebit entre 205 et 215 millions d'euros, contre 185 à 200 millions d'euros escomptés auparavant.

L'opérateur boursier Deutsche Börse a terminé en queue de peloton, cédant 1,35% à 95,43 euros.

Sur le MDax, l'action d'Axel Springer a progressé de 0,43% à 51,72 euros. Le groupe de médias (Bild, Die Welt) et de sites d'annonces a annoncé la vente de deux bâtiments au coeur de Berlin, l'un au fonds d'investissement norvégien et l'autre aux fonds Blackstone et Quincap, pour un montant total de 755 millions d'euros, "bien plus que nos attentes initiales", a souligné Julian Deutz, directeur financier du groupe. Il a précisé que cet argent serait utilisé "pour des initiatives de croissance dans le numérique".

esp/tes

© AWP 2017
Envoyer par e-mail