Francfort: le Dax poursuit sur sa lancée

Envoyer par e-mail
12/09/2017 | 09:28

Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort évoluait en hausse mardi matin, sur sa lancée de la veille et du net rebond à Wall Street, dans un marché attentif au coûteux virage électrique annoncé par les constructeurs allemands.

Vers 07H15 GMT, l'indice vedette Dax prenait 0,34% à 12.518,12 points, tandis que le MDax des valeurs moyennes gagnait 0,37% à 25.322,70 points.

Maintenant que la place Francfortoise "a évacué les craintes sur l'ouragan Irma et de nouvelles provocations de la Corée du Nord", elle s'est "dégagé un important potentiel de hausse", estime Milan Cutkovic, stratégiste d'AxiTrader.

Le Dax "pourrait désormais atteindre rapidement les 12.700 points", poursuit-il, surtout si l'euro s'abstient dans l'immédiat de monter au-delà de 1,20 dollar.

Faute de statistiques d'importance cette semaine en Europe, les chiffres américains et les nouvelles sectorielles devraient déterminer la tendances, alors qu'ouvre ce mardi à la presse le salon de l'automobile de Francfort.

En plein bouleversement pour l'industrie, sur fond de dieselgate et de normes environnementales de plus en plus strictes, les constructeurs allemands ont rivalisé d'annonces sur leur montée en puissance dans l'électrique.

Volkswagen cèdait 0,04% à 132,95 euros, alors que le mastodonte aux douze marques a promis lundi soir d'électrifier toutes ses voitures d'ici 2030, au prix d'un investissement colossal de 20 milliards d'euros.

Daimler gagnait de son côté 0,37% à 64,89 euros, au lendemain de l'annonce par son patron Dieter Zetsche de versions hybrides ou électriques de tous les modèles de Mercedes Benz d'ici 2022.

BMW, qui s'était engagé jeudi dernier à développer 25 modèles électrifiés d'ici à 2025, avançait pour sa part de 0,34% à 83,13 euros.

Les assureurs et réassureurs marquaient le pas après leurs gains importants de la veille, liés au soulagement sur les dégâts provoqués par Irma: Munich Re était stable à 176,40 euros, Allianz grappille 0,27% à 184,45 euros et Hannover Re cèdait 0,25% à 101,60 euros.

Deutsche Bank (+1,02% à 13,86 euros) bénéficiait en revanche d'une note favorable de Keefe, Bruyette and Woods, qui a relevé sa recommandation à "surperformer", avec un objectif de cours de 19 euros.

Thyssenkrupp (+0,91% à 26,62 euros) était recherché après avoir annoncé à plusieurs médias que la fusion de son pôle acier avec les activités européennes de l'indien Tata pourrait intervenir avant la fin du mois, malgré l'hostilité des syndicats.

Uniper (-0,09% à 22,13 euros) entend rester "une compagnie indépendante et cotée en Bourse", a insisté son patron Klaus Schäfer dans le quotidien Handelsblatt, alors qu'EON (+0,48% à 9,69 euros) envisage selon la presse de vendre à un concurrent les 47% qu'il détient encore dans la filiale regroupant ses centrales à charbon et à gaz.

cfe/spi

© AWP 2017
Envoyer par e-mail