Francfort repasse au-dessus des 12.500 points (Dax:+0,40%)

Envoyer par e-mail
12/09/2017 | 18:15

Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a fini mardi sur une nouvelle hausse, repassant au-dessus des 12.500 points à la faveur de la stabilité de l'euro et d'une poussée continue à Wall Street.

L'indice vedette Dax a avancé de 0,40% à 12.524,77 points et le MDax des valeurs moyennes de 0,32% à 25.310,57 points.

"Après le passage de la tempête Irma, la Réserve fédérale américaine devrait s'abstenir de relever ses taux pour éviter de peser davantage sur la conjoncture. La Banque centrale européenne ne va pas non plus forcer dans la voie du resserrement monétaire, pour éviter de voir l'euro s'apprécier davantage. Le tout offre du soulagement pour le marché", analyse Robert Halver, chez Baader Bank.

L'euro cotait en fin d'après-midi 1,1964 dollar, semblant se stabiliser sous la barre de 1,20 dollar franchie ces derniers jours.

Dans ce contexte, les valeurs bancaires ont fini en tête de l'indice, au même moment où les rendements obligataires se sont mis à remonter, ce qui profite au secteur qui place les titres sur le marché.

Deutsche Bank a rebondi de 3,57% à 14,20 euros et Commerzbank de 2,90% à 10,81 euros.

Le marché a par ailleurs prêté attention à la journée de presse du salon de l'automobile de Francfort, les investisseurs sentant un vent nouveau souffler chez les constructeurs sur fond de dieselgate et de normes environnementales de plus en plus strictes.

Volkswagen a gagné 1,95% à 135,60 euros, Daimler 0,94% à 65,26 euros et BMW 0,91% à 83,60 euros, chacun d'eux ayant annoncé ces derniers jours le lancement de nombreux modèles électrifiés durant la prochaine décennie, moyennant des investissements colossaux.

Thyssenkrupp, également présent au salon de l'auto, a progressé de 1,21% à 26,70 euros, après avoir affirmé à plusieurs médias que la fusion de son pôle acier avec les activités européennes de l'indien Tata pourrait intervenir avant la fin du mois, malgré l'hostilité des syndicats.

Lufthansa a gagné 1,73% à 22,98 euros, alors que ses chances d'obtenir les meilleurs morceaux d'Air Berlin, en partie clouée au sol mardi par ses pilotes, restent intactes à trois jours de la date limite de dépôt des offres de reprise.

Le groupe de chimie et de santé Bayer a terminé en hausse de 0,91% à 111,30 euros. Après Bourse, il a annoncé avoir cédé un nouveau paquet d'actions du chimiste Covestro pour un montant de 1,2 milliard d'euros, ramenant sa participation à 49,9%, avec la volonté de sortir complètement du capital à terme.

En bas de tableau, les assureurs et réassureurs ont connu des fortunes diverses après leurs gains importants de la veille, liés au soulagement sur les dégâts provoqués par Irma: Munich Re a fini en petite hausse de 0,17% à 176,70 euros, Allianz a reculé de 0,30% à 183,40 euros et sur le Mdax, Hannover Re a cédé 0,54% à 101,30 euros.

Les énergéticiens Eon (-2,06% à 9,45 euros) et RWE (-2,79% à 20,92 euros) ont fermé la marche.

jpl/pre

© AWP 2017
Envoyer par e-mail