Francfort se reprend malgré l'inflation américaine (Dax:+1,17%)

Envoyer par e-mail
14/02/2018 | 18:02

Francfort (awp/afp) - La Bourse de Francfort a terminé mercredi en hausse (Dax: + 1,17%), inversant son bref repli durant l'après-midi après la publication d'un taux d'inflation américain en janvier plus élevé que prévu.

L'indice vedette Dax a gagné 143 points à 12.339,16 points et le MDax des valeurs moyennes 1,38% à 25.424,48 points.

En matinée, l'office fédéral Destatis avait communiqué un taux de croissance de l'économie allemande de 0,6% au quatrième trimestre 2017, tiré par le commerce extérieur, et de 2,2% pour l'année entière, soit le meilleur score depuis 2011.

Une belle musique aux oreilles des investisseurs, d'autant que la fête semble loin d'être finie. "La reprise (en Allemagne) pourrait se poursuivre encore deux ou trois ans car les tensions cycliques sur le marché du travail ne sont pas encore en vue", croit la Commerzbank.

Mais en début d'après-midi, le marché a été saisi d'une courte frayeur une fois publiée la hausse des prix de +0,5% en janvier aux Etats-Unis, supérieure à ce qu'attendait le marché.

De quoi anticiper un resserrement monétaire plus intense par la Réserve Fédérale américain. Or, la bourse de Wall Street se maintenait après l'ouverture en territoire positif, entraînant le Dax avec elle.

"Le marché envoie un signal fort qu'il a la volonté de rebondir avoir touché un fond", note Jochen Stanzl, analyste chez CMC Markets.

Côté valeurs, Commerzbank a gagné 3,66% à 12,67 euros pour finir en tête du Dax. Le titre a bénéficié d'un mouvement de rattrapage après les dégagements subis la semaine dernière.

ProSiebenSat.1 a rebondi de 3,09% à 30,38 euros. Les chaînes gratuites et payantes du groupe de médias vont être disponibles sur la nouvelle plate-forme satellite Diveo, après l'accord de distribution passé avec l'opérateur de plate-forme M7.

Siemens a progressé de 1,22% à 109,28 euros. L'industriel bavarois pourrait annoncer dans les prochains jours les détails du projet de mise en bourse partielle de sa filiale de technologie médicale Healthineers, a rapporté mercredi le "Handelsblatt", citant des sources financières. Cette opération devrait rapporter près de 7 milliards d'euros.

Lufthansa a avancé de 1,20% à 27,08 euros. Le fonds d'investissement BlackRock détient désormais 5,1% de la première compagnie aérienne allemande, contre près de 3,5% auparavant.

Allianz a progressé de 0,74% à 187,92 euros. L'assureur détient 92,4% de l'assureur-crédit Euler Hermes au terme de son offre d'achat ayant pris fin le 13 février. Le titre de la filiale française doit être retiré de la cote une fois le seuil de 95% de détention atteint.

Seule valeur dans le rouge en fin de séance, Thyssenkrupp a fini en repli de 0,69% à 22,94 euros. Le groupe d'acier et de technologies a simplement confirmé mercredi ses prévisions annuelles de résultats, après une progression de son bénéfice au premier trimestre de son exercice décalé.

jpl/pb

© AWP 2018
Envoyer par e-mail