Heurts avant une manifestation de suprémacistes blancs aux USA

Envoyer par e-mail
12/08/2017 | 19:55

CHARLOTTESVILLE, Virginie, 12 août (Reuters) - Des heurts ont opposé samedi des suprémacistes blancs et des contre-manifestants à Charlottesville, en Virginie, avant le début d'une marche contre le projet de retrait d'une statue du général confédéré Robert Lee, considéré comme un défenseur de l'esclavagisme.

Les échauffourées ont éclaté au centre de la ville en fin de matinée entre des centaines de nationalistes portant des croix et des drapeaux confédérés et un nombre similaire de contre-manifestants. Des heurts avaient déjà eu lieu vendredi soir sur le campus de l'Université de Virginie à Charlottesville.

Après ces nouvelles violences, le gouverneur de l'Etat, Terry McAuliffe, a décrété l'état d'urgence dans la ville et déclaré le rassemblement "illégal", permettant à la police de le disperser.

Réagissant aux évènements sur Twitter, le président Donald Trump a appelé à "l'unité" et estimé qu'il n'y a "pas de place pour ce genre de violence en Amérique".

De nombreux manifestants des deux camps étaient équipés de casques et de boucliers et brandissaient pour certains des bâtons. Des membres de milices locales portaient ouvertement des armes à feu mais aucun tir n'a été signalé.

"Vous ne nous éliminerez pas", ont scandé les nationalistes à leurs adversaires qui portaient des pancartes disant "Nazi go home" ou "Halte au suprémacisme blanc".

Après la dispersion des manifestants, des policiers anti-émeutes ont entrepris de patrouiller les rues de la ville pour empêcher leur retour.

Selon la police de Virginie, deux personnes ont été blessées.

(Brandon Shulleeta; Tangi Salaün pour le service français)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail