L'or recherché avec les tensions entre Etats-Unis et Corée du Nord

Envoyer par e-mail
11/08/2017 | 17:42

Londres (awp/afp) - L'or a été recherché par les marchés cette semaine, les métaux rares attirant des investisseurs inquiets des tensions géopolitiques entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

L'once d'or a atteint vendredi 1.293,04 dollars, à son plus haut niveau depuis deux mois.

"Quand l'incertitude règne, les investisseurs s'intéressent à l'or, et si les tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis venaient à s'intensifier, l'or pourrait en profiter", a expliqué Lukman Otunuga, analyste de FXTM.

Donald Trump a de nouveau menacé vendredi d'employer la force contre la Corée du Nord, affirmant que les options militaires étaient "en place" et "prêtes à l'emploi", en dépit des appels à la retenue de la Chine et des inquiétudes internationales face à une surenchère verbale sans précédent entre Washington et Pyongyang.

"Ceci dit, l'or pourrait souffrir si le dollar gagne en valeur", ont commenté les analystes de Commerzbank.

L'or est généralement perçu comme une valeur refuge, mais le billet vert l'est également, et la hausse de la monnaie américaine rend le métal jaune plus cher sur les marchés pour les investisseurs utilisant d'autres devises.

"L'or a légèrement reculé vendredi après que les données sur l'inflation mensuelle (CPI) des Etats-Unis font état d'une légère hausse des prix à la consommation sur un an", a noté David Madden, analyste chez CMC Markets.

Plus l'inflation grimpe, plus il est probable que la Réserve fédérale américaine (Fed) relève ses taux directeurs, ce qui profite aux obligations et rend l'or, valeur sans rendement, moins attractif.

Les données sur l'inflation restent cependant peu satisfaisantes, ont estimé les analystes de BNP Paribas.

"Nos analystes jugent désormais que la Fed va ralentir le rythme de ses hausses de taux, ce qui devrait affecter le dollar et faire monter l'or", ont-ils détaillé.

L'once d'argent a atteint jeudi 17,25 dollars, à son plus haut niveau depuis deux mois.

"D'un point de vue technique, l'argent fait bien mieux que l'or, et cela pourrait pousser les investisseurs spéculatifs à acheter du métal gris", a commenté Lukman Otunuga.

"L'argent est plus utilisé pour des usages industriels que l'or. Les métaux industriels ont grimpé récemment, car la demande semble plus robuste en Chine", a pour sa part expliqué Fawad Razaqzada, analyste chez Forex.com.

Du côté du platine et du palladium, l'once de platine a atteint vendredi 992,05 dollars, à son plus haut niveau depuis cinq mois.

Les deux métaux, utilisés par l'industrie automobile, suivent à la fois l'évolution des métaux précieux et du marché des transports.

"Les ventes de voitures sont en hausse de 4,3% en Chine en juillet, selon les données de l'association des producteurs chinois", ont noté les analystes de Commerzbank.

"Mais il semblerait que cette hausse soit liée à des baisses de prix exceptionnelles, et qui ne devraient pas durer, ce qui pourrait peser sur le prix du palladium", ont-ils prévenu.

Sur le London Bullion Market, l'once d'or a terminé à 1.286,10 dollars vendredi au fixing du soir, contre 1.257,70 dollars le vendredi précédent.

L'once d'argent a clôturé à 17,09 dollars, contre 16,70 dollars il y a sept jours.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l'once de platine a fini à 984 dollars, contre 966 dollars sept jours plus tôt.

L'once de palladium a terminé pour sa part à 898 dollars, contre 884 dollars à la fin de la semaine précédente.

js/acd/LyS

© AWP 2017
Envoyer par e-mail