La production chinoise d'acier à un niveau record en juin

Envoyer par e-mail
17/07/2017 | 11:03
PEKIN/MELBOURNE (Reuters) - La production chinoise d'acier et d'aluminium a atteint des records en juin, au risque d'alimenter les tensions avec les Etats-Unis qui accusent le premier producteur mondial d'inonder les marchés mondiaux avec ses exportations à bas prix.

Des experts des métaux n'y voient toutefois pas de provocation et expliquent que les producteurs locaux ont cherché à bénéficier des hausses de prix consécutives aux baisses de capacités de production décidées par Pékin.

Les Etats-Unis et la Chine ont entamé en avril des négociations bilatérales sur leurs échanges commerciaux qui étaient censées aboutir en 100 jours, soit le 16 juillet.

Le président Donald Trump a menacé d'exhumer une loi datant de la guerre froide qui l'autorise à restreindre des importations pour des motifs de sécurité nationale. La Chine de son côté a toujours démenti faire du dumping.

La production d'acier chinoise a augmenté en juin de 5,7% au record de 73,23 millions de tonnes, dépassant le précédent record de 72,78 millions de tonnes qui avait été établi en avril, selon les données publiées lundi par le Bureau national des statistiques (BNS).

Sur l'ensemble du premier semestre, la production du pays a atteint 419,75 millions de tonnes, en hausse de 4,6% par rapport à la même période de 2016.

La production chinoise d'aluminium de son côté a progressé de 7,4% le mois dernier, à 2,93 millions de tonnes, à comparer à un précédent record de 2,89 millions en décembre dernier.

Pour autant, les données des exportations publiées la semaine dernière ont montré une baisse des livraisons d'acier et une stabilité des ventes d'aluminium.

"Il est faux de penser qu'il y ait eu une voix unique, homogène, qui ait voulu d'une façon ou d'une autre provoquer les Etats-Unis", estime Paul Adkins, directeur du cabinet de conseil AZ China. "En réalité, ce qu'on voit c'est surtout une absence de réponse coordonnée (des producteurs chinois)."

Pour les analystes, l'augmentation de la production s'explique par la hausse des prix de l'acier et de l'aluminium en Chine après la décision du gouvernement de réduire les capacités de production pour remédier à l'offre excédentaire du marché et lutter contre la pollution.

"Paradoxalement, l'anticipation de la baisse de l'offre a induit des taux élevés d'utilisation des capacités", observe Mark Pervan, chef économiste chez AME Group à Sydney.

A fin mai, la Chine avait déjà atteint 85%, soit 42,4 millions de tonnes, de son objectif de réduction des capacités d'acier en 2017. Sur le seul premier semestre, le pays a fermé plus de 600 aciéries produisant de l'acier d'entrée de gamme pour la construction.

Les analystes estiment la capacité chinoise de production d'acier à environ 1,2 milliard de tonnes, dont 400 millions de tonnes d'offre excédentaire.

(Muyu Xu et Josephine Mason, aveec Mélanie Burton à Melbourne, Véronique Tison pour le service français)

© Reuters 2017
Envoyer par e-mail